Le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a mis en garde contre une politique “de deux poids deux mesures” concernant Gaza, qui est soumise à une guerre israélienne dévastatrice.

“Tandis que nous recourons au droit international en Ukraine, nous ne pouvons pas ignorer cela à Gaza”, a rapporté le journal français Le Monde citant Borrell.

Il a, par ailleurs, mis l’accent sur les critiques de la politique de “deux poids, deux mesures” concernant Gaza au sein de la communauté internationale.

“Il y a désormais trois priorités au Moyen-Orient : empêcher à tout prix que le conflit ne s’étende au Liban, atténuer la situation catastrophique à Gaza en reprenant les négociations pour libérer les otages israéliens et ouvrir la voie à une solution au conflit”, a-t-il expliqué.

Borrell a souligné que plus de 80% de la population a été déplacée à l’intérieur de la bande de Gaza.

“La priorité absolue est désormais d’empêcher de nouveaux déplacements forcés de facto en dehors de la bande de Gaza, ce qui est illégal au regard du droit international et moralement inacceptable”, a-t-il dit.

Borrell a également déploré la dégradation de la situation à Rafah, près de la frontière égyptienne, où “près de la ville de plus de 250 000 personnes vivent actuellement dans des conditions inhumaines”.

Soulignant que l’entrée des camions d’aide destinés à Gaza se déroule lentement, il a appelé à surmonter cette situation.

Selon le responsable européen, la solution militaire dans la bande de Gaza “ne sera pas suffisante si elle ne débouche pas sur un projet politique”.

Le conflit israélo-palestinien est “le seul obstacle à une normalisation complète” entre les pays arabes et Israël, a-t-il conclu, estimant qu’il existe “une réelle possibilité de transformer la tragédie en opportunité”.

AA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici