SOCIETE

Carence en micronutriments : près de 50% des femmes enceintes sont anémiées en Afrique de l’Ouest

La chargée du programme de fortification à grande échelle des aliments en Afrique de l’Ouest, Elisabeth Bouyéna, a révélé que près de 50% des femmes enceintes en Afrique de l’ouest sont anémiées et près de 15% des enfants naissent avec un faible poids dans cette partie du continent.

“Au regard des taux de prévalence des carences en micronutriments en Afrique de l’Ouest, près de 50% des femmes enceintes sont anémiées, et (…) près de 15% de nos enfants naissent avec un faible poids de naissance”, a indiqué Elisabeth Bouyéna.

Elle participait à un atelier de renforcement de capacités sur le système de contrôle et suivi réglementaire des aliments fortifiés.

”Nous avons un problème de santé publique en termes de carences en micronutriments, en l’occurrence le fer, l’acide folique, le zinc”, a relevé Dr Ndèye Fatou Ndiaye, cheffe de la division nutrition à l’Institut de technologies alimentaire (ITA) de Dakar.

A côté de la fortification des aliments, il y a d’autres stratégies pour augmenter le niveau de micronutriments chez les personnes, selon Mme Ndiaye, qui insiste sur le contrôle qualité des aliments.

Pour elle, il est important que les industriels eux-mêmes puissent faire le contrôle, tout comme les services de l’État, chargés de cette mission dans tout le circuit de distribution.

Concernant le cas du Sénégal, l’officielle a souligné que le contrôle est régulièrement fait par des agents assermentés du commerce intérieur.

Toutefois, elle plaide pour un renforcement du département du commerce intérieur, qui se charge d’assurer le contrôle surs les sites de production, les marchés et postes frontaliers.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page