INTERNATIONAL

Cisjordanie : nouvelles attaques de colons, sanctions à la clé

Le scénario est un peu toujours le même. Ici à Burqa, à l’est de Ramallah, un groupe de colons, arrivés d’une colonie illégale, a attaqué des éleveurs de moutons. Ils ont détruit un enclos à moutons, tué des bêtes et agressé les villageois qui tentaient de s’interposer.

L’armée était non seulement présente, mais elle a activement participé à l’opération en tirant des gaz lacrymogènes sur les villageois qui venaient aider les éleveurs. Quatre Palestiniens ont été blessés dont trois à la poitrine. Ce genre d’opérations vise à pousser au départ les villageois qui vivent près des colonies.

L’agence de presse palestinienne WAFA a également rapporté l’attaque d’une mosquée ce dimanche dans le village de Harmala près de Bethléem. L’armée a empêché les fidèles de quitter la mosquée, puis a tiré sur la foule à balles réelles et avec des gaz lacrymogènes. Aucune victime n’est à déplorer.

Selon le ministère palestinien de la santé, 486 personnes ont été tuées soit par des colons soit par les forces de sécurité depuis le 7 octobre en Cisjordanie occupée. On estime à 4900 le nombre de personnes blessées.

La semaine dernière, l’ONG Human Rights Watch publiait un rapport sur cette question. Après une enquête de plusieurs mois, elle accuse Israël d’être responsable de la violence des colons en l’encourageant notamment par le biais du soutien des forces de sécurité.

La violence des colons fait réagir peu à peu les alliés occidentaux d’Israël. Vendredi dernier, Washington a imposé de nouvelles sanctions contre le mouvement pro-colonies. Deux organisations (Mount Hebron Fund et Shlom Asiraich) ont été ciblées. Elles financent les constructions de colonies et ont récemment levé des fonds pour soutenir des colons soumis à des sanctions après qu’ils ont organisé des attaques violentes.

Enfin, le mouvement Lehava est sanctionné par les Etats-Unis et l’Union européenne. Ce groupe d’extrême droite s’oppose à la cohabitation des juifs avec toute autre communauté. Il tient également des discours racistes envers les Arabes et organise des opérations violentes.

L’Union européenne a annoncé d’autres sanctions vendredi dernier contre quatre colons et contre l’association No’ar HaGva’ot, les “Jeunes de la colline” qui organisent des expéditions contre des villages palestiniens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page