Le lutteur Ada Fass écope d’une sanction disciplinaire du comité national de gestion de la lutte pour avoir retardé le coup d’envoi de son combat. Selon le communiqué du CNG, Ada Fass écope d’une suspension d’un an ferme, rapporte Emedia. 

« Attendu que le lutteur Adama Korera dit Ada Fass a manifestement retardé de son propre chef la poursuite des combats, provoquant une fin tardive du gala de lutte; Constatant la violation flagrante et volontaire des règles de lutte en général et de la circulaire citée ci-dessus en particulier; Par ces motifs le bureau du Comité National de Gestion de la Lutte (CNGL), en sa séance du Lundi 01 Juillet 2024, a pris les décisions suivantes : le lutteur reçoit son reliquat après déduction des pénalités financières, le lutteur est suspendu à un (01) an ferme à compter de la date de signature de la présente correspondance », indique le document.

Pour servir cette « NOTIFICATION DE SUSPENSION » signée par le Président du CNG, l’instance s’est basée sur les règlements de lutte, le rapport d’arbitrage du 30 juin  et la circulaire du 5 janvier 2023 qui stipule : « au-delà des 30 minutes supplémentaires, le lutteur concerné écopera d’une suspension d’office allant de 6 mois à 3 mois fermes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici