ACTUALITESÉCONOMIE

COLLECTIVITES/ Kaolack: La chambre de commerce et le conseil municipal jugent satisfaisante la gestion du marché au poisson

Les membres de la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack (CCIAK) et les conseillers municipaux ont tiré, vendredi, un bilan satisfaisant de la gestion du marché au poisson de ladite ville, qui, selon eux, était dans une ‘’situation catastrophique’’, depuis quelques années.

Pour une meilleure gestion de ce lieu de commerce de produits halieutiques, les autorités municipales, avec à leur tête le maire Serigne Mboup, l’ont confié au centre consulaire de gestion des entreprises de la CCIAK.

L’annonce a été faite à l’issue d’une rencontre qui a réuni les deux parties vendredi.

‘’Cette rencontre multipartite s’explique par le fait que nos institutions développent conjointement des programmes dans plusieurs domaines d’activité’’, a expliqué Ndiaya Mbow, la première adjointe du maire de Kaolack.

Mme Mbow a rappelé qu’à son arrivée à l’issue des dernières élections municipales, l’équipe municipale avait hérité d’’une situation catastrophique au niveau du marché au poisson.

Elle a eu à éponger quatre mois d’arriérés de salaires estimés à 7.878.826 francs CFA, ainsi que des dettes sociales, notamment au niveau de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) et à la Caisse de sécurité sociale (CSS).

‘’Aujourd’hui, les salaires sont payés à temps au niveau de ce marché au poisson et nous avons maintenant un surplus sur les revenus grâce à une usine de fabrique de glace qui génère 75 % du chiffre d’affaires’’, s’est-elle réjouie.

Une nouvelle fabrique de glace

Ndiaya Mbow ajoute que le marché au poisson réalise même ‘’un bénéfice qui avoisine 25 millions de francs CFA’’, alors qu’il était ‘’largement déficitaire’’ avec seulement une ‘’somme d’un peu plus de 200.000 francs CFA’’ à l’arrivée de l’actuelle équipe municipale.

Mme Mbow annonce que la mairie prévoit de mettre en place une nouvelle fabrique de glace, pour pouvoir répondre à la demande.

Elle a décidé aussi de mettre en place un système de financement pour impulser une nouvelle dynamique économique au profit notamment des femmes du marché au poisson.

À ce propos, la première adjointe du maire compte ouvrir un fonds revolving destiné à leur faciliter l’approvisionnement en produits halieutiques.

Dans cette optique, le maire de la commune de Kaolack, Serigne Mboup, promet, dans un premier temps, de mettre à disposition une enveloppe de cinq millions de francs CFA, dès le mois de décembre.

L’objectif est d’octroyer des financements aux femmes mareyeuses et micro-mareyeuses qui s’activent dans ce marché au poisson.

Avec APS

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page