“Le secrétaire Blinken et le ministre Fidan ont évoqué la crise en cours à Gaza et ont examiné leurs efforts diplomatiques. Ils ont souligné l’importance de définir une voie vers la fin du conflit et d’adresser sans délai la crise humanitaire. Ils ont aussi renouvelé leur engagement envers une solution à deux États viable,” précise le communiqué conjoint, publié après la rencontre entre Hakan Fidan, ministre turc des Affaires étrangères, et Antony Blinken, son homologue américain.

Cette annonce fait suite à la septième session du Mécanisme Stratégique États-Unis-Turquie à Washington.

“Le secrétaire Blinken et le ministre Fidan ont réaffirmé leur engagement envers une relation bilatérale positive, orientée vers l’avenir et axée sur les résultats, afin de promouvoir des objectifs communs et de relever les défis mondiaux émergents,” révèle le communiqué.

Il souligne également la relance des consultations sur la lutte contre le terrorisme entre la Turquie et les États-Unis.

“Le secrétaire Blinken et le ministre Fidan ont réitéré la nécessité de combattre le terrorisme sous toutes ses formes. Les États-Unis et la Turquie ont relancé les consultations sur la lutte contre le terrorisme pour élargir la coopération antiterroriste et s’attaquer aux réseaux liés au crime organisé et au trafic de drogues,” précise le ministère des Affaires étrangères.

Le document conjoint mentionne que Blinken a réaffirmé la condamnation par les États-Unis du PKK, du DHKP-C, ainsi que de DAESH qui ciblent la Turquie.

“Les États-Unis et la Turquie ont renouvelé leur engagement à assurer une défaite durable de DAESH en Syrie et en Irak et ont discuté de la coopération pour contrer la menace de DAESH et des affiliés d’al-Qaïda en Afrique et en Asie centrale,” ajoute le ministère.

Coopération en matière de défense

Le communiqué met en lumière que Blinken et Fidan “ont exploré des moyens de renforcer la coordination et la solidarité au sein de l’OTAN face aux menaces et défis actuels.

“Ils ont réaffirmé leur engagement de longue date envers la défense collective en tant qu’alliés, ainsi qu’envers la ‘Politique de la porte ouverte’ de l’OTAN. En tant que forces armées majeures au sein de l’OTAN, les deux parties ont souligné l’importance de [leurs] engagements et de [leur] relation commerciale en matière de défense pour améliorer les capacités, assurer l’interopérabilité et renforcer notre sécurité collective. Les deux ministres ont salué l’adhésion de la Suède en tant que 32e allié de l’OTAN, ce qui renforcera l’Alliance et la sécurité euro-atlantique,” poursuit le communiqué.

Le secrétaire Blinken et le ministre Fidan ont salué la croissance continue du commerce bilatéral, qui a dépassé les 30 milliards de dollars et réaffirmé l’importance d’étendre la coopération économique et commerciale et de tirer parti des forums bilatéraux existants—comme le Dialogue numérique, qui s’est tenu le 4 mars en Turquie—pour approfondir la coopération économique entre les deux pays.

Conflit Russie-Ukraine

Le communiqué précise que Blinken et Fidan “ont réitéré le soutien des États-Unis et de la Turquie à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine face à l’offensive de la Russie.”

“Les États-Unis ont apprécié les efforts de la Turquie en mer Noire, y compris le groupe de travail récemment annoncé sur les mesures anti-mines et la facilitation de routes commerciales sûres, essentielles pour le grain et d’autres échanges internationaux,” ajoute le texte.

Il mentionne également que Blinken et Fidan ont discuté “de tous les aspects de la crise syrienne et ont réaffirmé l’engagement des États-Unis et de la Turquie envers un processus politique dirigé par les Syriens, en accord avec la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies. La Turquie et les États-Unis ont souligné l’importance de rapatrier les détenus affiliés à DAESH et les personnes déplacées du nord-est de la Syrie vers leurs pays d’origine, où ils peuvent être réhabilités et réintégrés dans leurs communautés, et, si nécessaire, jugés.”

Le document ajoute que Blinken et Fidan “se sont engagés à collaborer pour promouvoir un accord de paix équitable et durable entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, et ont convenu qu’un tel accord favoriserait la stabilité régionale, la coopération et le bien-être.”

Le secrétaire d’Etat, Blinken, et le ministre des Affaires étrangères, Fidan, ont également reconnu les liens entre les peuples des deux pays comme l’un des fondements de la relation bilatérale.

“Cette année, le 75e anniversaire du programme Fulbright entre les États-Unis et la Turquie illustre cette connexion. Les deux parties ont évoqué l’Accord sur les Biens culturels de 2021, grâce auquel 72 artefacts culturels et historiques turcs ont été restitués en Turquie depuis l’entrée en vigueur de l’accord, comme un exemple de la solidité de notre partenariat,” conclut le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici