ACTUALITESAFRIQUECONTRIBUTIONPOLITIQUESOCIETE

Dr BOUBACAR SIGNATE: “Le désespoir semble être le mot le plus partagé…au Sénégal”

DU DÉSESPOIR !

Le désespoir semble être le mot et l’expression le plus partagé durant cette journée du 1er novembre dans le pays. Savons-nous réellement à quoi renvoie ce mot ?! Le désespoir résulte d’une douleur, qu’elle soit physique ou morale qui n’est pas prise en compte et qui semble ne jamais pouvoir être prise en compte.

Le désespoir n’est pas qu’une simple perte d’espoir, c’est la perte de tout espoir, un sentiment d’affliction extrême et sans remède.

C’est dans un état de désespoir que se trouve le sujet dont ni la douleur, ni la détresse n’ont reçu de réponse. Dans notre pays, en cette année 2023 qui tire à sa fin, voilà le sentiment le mieux partagé de notre population en général et de notre jeunesse en particulier.

Ils sont nombre nos compatriotes, vivants au Sénégal à être malheureux en ce moment, nombreux à être désespérés et à tout voir en noir, a juste raison. Mais, je peux vous assurer que les plus malheureux sont, ceux comme moi, qui sommes dans la diaspora, qui vivons dans des pays qui respectent nos droits primaires, considérés comme intangibles et inaliénables.

Nous nous sentons malheureux et presque coupables de nous lever chaque matin, avec l’assurance de pouvoir nous exprimer, dire ce qu’on pense, d’être contents ou mécontents, d’être satisfaits ou insatisfaits de nos conditions de travail ou de vie, de nos fournisseurs de service, de protester, de nous mettre en grève, de marcher, de crier, bref de vivre comme n’importe quel citoyen d’un pays normal.

Le Sénégal était un pays normal, le Sénégal fut un pays normal, le Sénégal doit redevenir un pays normal.

Dr Boubacar Signate

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page