“Le syndicat Autonome des travailleurs de l’Elevage du Sénégal (SATES) a appris la nomination du nouveau Ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté Alimentaire et de l’Elevage lors de la mise en place du nouveau gouvernement du Président de la République son Excellence Bassirou Diomaye Diakhar Faye.
Par cette occasion, le SATES félicite chaleureusement Mr Mabouba Diagne et lui souhaite la bienvenue. En effet, le choix porté à sa personne suscite un immense espoir au sein des travailleurs de l’Elevage.

Le Nouveau Ministre est considéré comme un homme du sérail et semble avoir une solide expérience. Son riche parcourt professionnel et ses investissements consentis dans le secteur agricole dévoilés par la presse montre qu’il s’y connait bien.
Toutefois le secteur de l’Elevage connait de nombreuses difficultés notamment : le déficit de la production laitière et de L’autosuffisance en moutons de tabaski, la saisonnalité des ressources fourragères, l’hydraulique pastoral, l’insuffisance des infrastructures pastorales, les problèmes liés au changement climatique, la surveillance épidémiologique, l’accès à l’aliment du bétail, l’amélioration génétique du cheptel, la valorisation des produits laitiers, la filière avicole et porcine, la formation professionnelle, le financement des éleveurs; bref la liste est Loin d’être exhaustive.
C’est pourquoi Mr le ministre aura la lourde tâche de relever ces défis majeurs pour la survie du sous-secteur de l’Elevage.
Par ailleurs, il pourra bien compter sur les travailleurs du département pour qu’ensemble qu’on puisse apporter des solutions concertées à ces problèmes. Cependant, Nous l’invitons après son installation d’instaurer un dialogue permanent et sincère le plus rapidement possible avec le SATES et d’autres syndicats pour continuer les discussions déjà entamées avec le gouvernement sortant et trouver des solutions à nos difficultés à savoir l’amélioration des conditions des travailleurs, notamment: la diligence nécessaire pour faciliter la mise en place des fonds communs du secteur primaire, la modernisation de l’offre de services déconcentrés, l’équipement adéquat des services vétérinaires déconcentrés, le recrutement des sortants des écoles de formation en productions animales, la régularisation des contractuels dans la fonction publique, la formation continue des Agents de l’Elevage…….
Nous avons bon espoir que Mr le ministre va réussir la mission qui lui est dévolue, mais il doit passer inéluctablement par une collaboration avec les travailleurs du département pour atteindre ses objectifs”, stipule le communiqué reçu à la rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici