Un des manifestants de Niéniekho, dans la commune de Sadatou, département de Bakel, est décédé, ce mardi, à la Maison d’arrêt et de correction de Tambacounda. L’homme âgé de plus de 60 ans a été arrêté au début du mois de juin par la gendarmerie ainsi que d’autres personnes suite à l’attaque de la délégation de l’adjoint au Préfet de Bakel, rapporte Emedia.

Le vieux Mamoudou Kanouté attendait d’être fixé sur son sort après la tenue de leur procès. C’est ce mercredi 26 juin que le tribunal de grande instance de Tambacounda devait rendre son verdict. Mais ce sera sans Mamadou Kanouté. Un décès que la famille du défunt dit ne pas comprendre. En conférence de presse, elle demande l’ouverture d’une enquête pour déterminer les véritables raisons de son décès. D’après le porte-parole, la victime était bien portante au moment de son arrestation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici