Dans une vidéo diffusée en différé, Ousmane Sonko, ex-leader du parti Pastef, a annoncé avoir préparé plusieurs enregistrements vidéo pour être diffusés à des moments opportuns. Sonko a déclaré : « Mes chers frères, voici donc une série de vidéos. Soyez assurés que nous mettrons tout en œuvre pour garantir leur sécurité. Ces vidéos sont de nature amateur, mais leur nombre est conséquent et nous sommes prêts à les diffuser selon les sujets abordés. » Il a spécifié que la vidéo actuelle est consacrée à la discussion sur la présidentielle.

Ousmane Sonko a clarifié les motifs qui l’ont poussé à produire et diffuser des vidéos pré-enregistrées. Lors d’une déclaration, Sonko a exprimé sa conviction que ces mesures étaient nécessaires pour anticiper une éventuelle répression de la part des autorités visant à le faire taire : « J’ai tout prévu ».
Il a également exprimé ses inquiétudes quant à la possibilité d’être arrêté et injustement incriminé, soulignant un complot présumé pour le maintenir en détention durant la période électorale : « Des rumeurs circulent déjà sur mon incarcération imminente. On prévoit de m’accuser de divers méfaits, de me retenir en prison avant et pendant les élections, sans envisager ma libération avant le scrutin présidentiel. », a-t-il dit dans un vidéo qui présentait quelques problèmes sur la qualité visuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici