JUSTICEPOLITIQUE

F24: «Une énième forfaiture qui vient ajouter au surpeuplement des prisons et confirmer la tendance dictatoriale»

Dimanche dernier, la plénière de F24 a examiné plusieurs points à l’ordre du jour. Et d’importantes décisions ont été prises au sortir de ce forum.

F24 a décidé de mettre en place un dispositif fiable qui permettra de sécuriser le processus électoral et surtout de rendre possible une présidentielle inclusive et sincère, transparente et apaisée en 2024.

F24 poursuivra le combat pour la libération de tous les détenus politiques ainsi que sa campagne nationale et internationale d’information sur la situation de la démocratie.

Entre autres points abordés, l’arrestation de Aliou Sané, coordonnateur de Y’en a marre, a polarisé l’attention, son retour en prison dénoncé avec véhémence

« Une énième forfaiture qui vient ajouter au surpeuplement des prisons et confirmer la tendance dictatoriale d’un régime qui tient à bâillonner toutes les voies dissonantes ».

Dans la foulée, les membres ont rappelé la présence dans les geôles Cheikh Oumar Diagne et Ousmane Sonko, tous deux candidats à la présidentielle et membres de F24, mais aussi plus de 1200 autres détenus politiques arbitrairement embastillés.

Ils se sont aussi offusqués de la huitième interdiction de manifestation qui a été notifiée à F24, vendredi dernier, « confirmant que la confiscation des droits et libertés de réunion et d’expression est érigée en règle par notre administration ».

De même que le refus de la DGE de remettre une fiche de parrainage au mandataire de Ousmane Sonko, semer la terreur par le Gouvernement dans les rangs des opposants et les citoyens osant élever la voix, les Sénégalais affectés par l’inflation, de problèmes de santé et d’éducation etc., ont été vivement dénoncée par le F24.


Pendant ce temps, ajoute le communiqué, « Macky Sall et son Gouvernement sont obnubilés par la préservation de leurs privilèges-occupés donc à assurer la continuité et l’immobilisme »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page