A. O. Barro, un ancien Agent de sécurité de proximité (Asp), pourrait être condamné à trois mois de prison pour le vol du téléphone portable de la dame A. Fall au sein de la gare ferroviaire de Thiès. L’affaire a été portée devant le Tribunal départemental de Thiès, et le procureur de la République a requis une peine de détention.

Selon des sources de L’Observateur, les faits se sont déroulés lors d’une journée de test du trafic sur l’axe Thiès-Diamniadio, où les rotations étaient gratuites. La dame A. Fall, se rendant à bord du train nouvellement rénové, a été victime du vol de son téléphone alors qu’elle s’apprêtait à monter à bord du train sur le point de quitter la gare.

L’accusé, A.O. Barro, aurait profité de la cohue des passagers se ruant vers les wagons pour cibler sa victime. D’un geste rapide, il aurait plongé sa main dans le sac à main de la dame Fall, dérobant son téléphone avant de quitter les lieux. La disparition du téléphone a été signalée aux responsables du train, qui ont immédiatement lancé une annonce publique à la gare.

L’intervention des forces de l’ordre ont recueilli la version du témoin oculaire, A.T. Faye, qui a affirmé avoir vu A.O. Barro subtiliser le téléphone de la plaignante. Suite à cette déclaration, une fouille minutieuse a été effectuée sur l’accusé, permettant de retrouver le téléphone dissimulé dans sa poche.

Interpellé, A.O. Barro a été conduit au commissariat central de Thiès, puis placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Thiès. Devant le Tribunal départemental de Thiès lors de son jugement hier lundi, l’accusé a nié les faits, prétendant avoir simplement ramassé le téléphone.

L’affaire sera délibéré le 18 mars 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici