ACTUALITES

Gaza : PEN America annule la cérémonie de remise des prix après le retrait de la moitié des écrivains

PEN America a été contraint d’annuler sa cérémonie annuelle de remise de prix littéraires après le retrait de près de la moitié des écrivains et traducteurs nominés.

“Nous rejetons ces prix décernés par votre organisation pour protester contre votre échec à faire face au génocide à Gaza”, ont écrit plusieurs écrivains dans une lettre ouverte adressée aux dirigeants de PEN America.

Ils affirment que PEN America a mis du temps à dénoncer “la perte incomparable de vies palestiniennes” et que lorsque l’organisation l’a finalement fait, sa déclaration a manqué d’”empathie proportionnelle”.

Les récompenses seront toujours remises à ceux qui ne se sont pas retirés, mais la cérémonie, prévue lundi 29 avril à New York, n’aura pas lieu.

La guerre israélienne sur Gaza a tué en 200 jours près de 35.000 Palestiniens, selon les autorités sanitaires de Gaza.

“Nous respectons grandement le fait que les écrivains suivent leur conscience, qu’ils choisissent ou non de rester nominés dans leurs catégories respectives”, a déclaré Clarisse Rosaz Shariyf, responsable de la programmation littéraire de PEN America, dans un communiqué.

“En tant qu’organisation dédiée à la liberté d’expression et aux écrivains, notre engagement à reconnaître et honorer les auteurs exceptionnels et la communauté littéraire est inébranlable”, a ajouté la responsable.

En février, l’écrivaine palestino-américaine Randa Jarrar a été expulsée d’un événement de PEN America à Los Angeles après qu’elle et d’autres écrivains ont utilisé un haut-parleur portable pour diffuser les noms d’écrivains et de poètes tués à Gaza. L’événement mettait en vedette l’acteur Mayim Bialik, qui a soutenu Israël sur les réseaux sociaux.

Les prix PEN America sont assortis de prix en espèces de différentes valeurs. La fondation derrière le prix “PEN/Jean Stein Book Award” a déclaré que Stein était un “défenseur passionné des droits des Palestiniens” et qu’elle avait demandé à PEN de faire don des 75 000 $ non attribués au Fonds de secours des enfants palestiniens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page