INTERNATIONAL

GAZA: Un navire turc transportant des hôpitaux de campagne accoste en Egypte

Un responsable turc de la santé a déclaré que le navire transportait “du matériel, des générateurs, des ambulances pour établir huit hôpitaux de campagne”.

À bord du navire, il y a des hôpitaux de campagne entièrement équipés et résistants à toutes les conditions climatiques, avec des blocs opératoires et des unités de soins intensifs, des hôpitaux de campagne gonflables entièrement équipés et des médicaments et consommables à utiliser dans ces hôpitaux.

Il y a également 20 ambulances entièrement équipées, ainsi que des générateurs pour l’alimentation en énergie des établissements de santé. Le navire a été accueilli par des médecins des ministères de la santé de la République de Turquie et de l’Egypte.

Cette livraison intervient alors que tous les hôpitaux du nord de la bande de Gaza sont “hors service” en raison des combats avec les forces israéliennes, selon des responsables de l’enclave.

Israël frappe une autre installation de l’UNRWA dans le sud de Gaza

L’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens a déclaré que la marine israélienne avait frappé dimanche l’une de ses installations dans le sud de la bande de Gaza, malgré le partage des coordonnées avec les parties belligérantes.

L’agence, connue sous le nom d’UNRWA, a déclaré que cette attaque a causé des “dommages significatifs” dans son abri à Rafah, ajoutant qu’aucune victime n’a été signalée depuis que le personnel de l’ONU a quitté l’installation 90 minutes avant l’attaque.

“Cette récente attaque montre une fois de plus que nulle part dans la bande de Gaza on ne peut être en sécurité. Ni le nord, ni le centre, ni le sud”, a affirmé Philippe Lazzarini, commissaire général de l’UNRWA.

L’UNRWA affirme avoir communiqué les coordonnées du refuge du personnel international de l’ONU à deux reprises aux parties belligérantes, notamment le 10 novembre.

L’UE demande des pauses “significatives” dans les combats à Gaza

A Bruxelles, le responsable de l’aide humanitaire de l’UE a appelé à des pauses “significatives” dans les combats à Gaza et à des livraisons urgentes de carburant pour permettre aux hôpitaux de continuer à fonctionner dans le territoire.

“Il est urgent de définir et de respecter des pauses humanitaires”, a déclaré lundi Janez Lenarcic, commissaire européen chargé de la gestion des crises, lors d’une réunion des ministres des affaires étrangères de l’Union européenne.

“Le carburant doit être acheminé. Comme vous avez pu le constater, plus de la moitié des hôpitaux de la bande de Gaza ont cessé de fonctionner, principalement en raison du manque de carburant.”

L’appel a été lancé alors que les combats entre les forces israéliennes et celles du Hamas font rage autour du plus grand hôpital de Gaza, qui est devenu le point de mire de la guerre qui dure depuis cinq semaines.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page