MÉDIA

Incendie à Walf : la télé et la radio condamnées à l’arrêt

Un incendie a ravagé le troisième niveau de l’immeuble abritant le groupe Wal fadjri, à Front de terre. «Plateaux de télévision cramés, régie inexploitable, salle serveur endommagée…» : tels sont les dégâts répertoriés par le journal dudit groupe.

Il s’agit de la «plus grande tragédie de l’aventure de Walf», a résumé le PDG de l’entreprise de presse, Cheikh Niass, dans Walf Quotidien.

Avec cet accident, la télé et la radio du groupe fondé par Sidy Lamine Niass n’émettent plus. «Je me demande, ce sera encore pour combien de temps, car le préjudice est énorme», s’inquiète le dirigeant, qui estime celui-ci à des centaines de millions de francs CFA. «Tout l’investissement de base de Walf est parti en fumée. Tout le matériel de Walf est hors d’usage», énumère-t-il.

Mais Cheikh Niass relativise : «Il y a eu beaucoup de dégâts matériels certes, mais, fort heureusement, il n’y a aucune perte en vie humaine. Et cela fait que la situation est moins dramatique.»

Avec Seneweb

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page