ACTUALITESPOLITIQUE

ISRAËL/PALESTINE : La diplomatie sénégalaise adopte une position de plus en plus “mitigée” et “neutre

D’après un reportage de France 24, la première manifestation de soutien aux Palestiniens prévue à Dakar le samedi 22 octobre a été interdite par le préfet “pour non respect des délais” de déclaration. Cette décision a alimenté les critiques d’une partie de l’opinion sénégalaise jugeant la position du pays “trop molle” dans ce conflit, alors que le Sénégal a historiquement défendu la cause palestinienne.

Mansour Ndiaye, militant pro-palestinien et membre de l’Alliance nationale pour la cause Palestinienne du Sénégal qui organisait l’événement, déplore cette annulation de dernière minute alors que “toutes les dispositions nécessaires” avaient été prises pour informer les autorités. “On ne va pas braver l’interdiction, mais on ira déposer une autre demande de manifestation pour le 4 novembre”, dit-il.

Certains estiment que la diplomatie sénégalaise adopte une position de plus en plus “mitigée” et “neutre” qui ne reflète pas le soutien populaire aux Palestiniens. Cependant, Yoro Dia, ministre chargé de la Communication, rappelle que le Sénégal défend les Palestiniens à l’ONU depuis 40 ans et a toujours entretenu de bonnes relations avec les deux parties.

Pour Bakary Sambe, chercheur et directeur du Timbuktu Institute, “le langage diplomatique du Sénégal est devenu mesuré” en suivant “les variations dans le monde arabe” à l’égard d’Israël, notamment chez des alliés comme l’Arabie Saoudite et le Maroc. Tout en maintenant des “principes qui n’ont pas changé”, le Sénégal chercherait à “pouvoir parler à tous” dans ce conflit.

Alors que les combats se poursuivent à Gaza, la position modérée défendue par Dakar sur la scène internationale continue de faire débat en son sein.

Avec seneplus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page