ACTUALITESINTERNATIONAL

Israël prive plus de 800 enfants palestiniens de liberté

Alors que le monde célèbre la journée internationale des droits de l’enfant ce 20 novembre, l’armée israélienne intensifie les arrestations d’enfants palestiniens. Le Club des prisonniers palestiniens a indiqué, lundi, que l’armée israélienne avait procédé à 880 arrestations d’enfants, depuis le début de cette année.

Ces privations de liberté se sont accentuées avec la reprise de la guerre d’Israël contre Gaza.

Le club a documenté plus de 880 cas d’arrestation d’enfants (ce nombre inclut ceux qui sont toujours détenus et ceux qui ont ensuite été libérés), dont 145 cas d’arrestation de mineurs enregistrés au cours du seul mois d’octobre.

D’après la même source, le nombre d’enfants détenus dans les prisons de l’occupation israélienne, jusqu’à la fin d’octobre dernier, se chiffre à plus de 200 enfants dans les prisons d’Ofer, Megiddo et Damoun, dont 26 cas de détention administrative d’enfants.

La détention administrative est ordonnée par l’armée israélienne qui peut alors évoquer l’existence d’une menace pour la sécurité, sans chef d’accusation. Ce type de décision est reconductible pour une période de 6 mois, et pourrait même être prolongé indéfiniment.

Depuis l’année 1990, le monde célèbre la Journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre de chaque année, une date qui coïncide avec l’anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies de la Déclaration des droits de l’enfant (en 1959) et de la Convention relative aux droits de l’enfant (en 1989).

Avec TRT

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page