“La Corée du Nord a tiré un missile balistique non identifié vers la mer de l’Est”, a déclaré l’état-major interarmées sud-coréen dans un communiqué, faisant référence à une zone aussi connue sous le nom de mer du Japon.

Les chefs d’état-major interarmées ont déclaré avoir détecté le lancement, mais n’ont donné aucun autre détail.

Les garde-côtes japonais ont déclaré qu’il s’agissait d’un “objet, potentiellement un missile balistique, lancé depuis la Corée du Nord”, citant des informations du ministère de la Défense du pays, et demandant aux navires de faire attention.

Le dernier missile lancé par la Corée du Nord, le 18 décembre, était un missile de classe ICBM à combustible solide Hwasong-18, le plus avancé dont elle dispose, tiré dans la mer du Japon.

Début janvier, la Corée du Nord a effectué des exercices d’artillerie avec des munitions réelles sur sa côte occidentale, près d’îles sud-coréennes dont la population civile a été appelée à se mettre à l’abri.

Mercredi, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a décrit la Corée du Sud comme le “principal ennemi” du pays.

“Le moment historique est enfin venu où nous devrions définir (la Corée du Sud) comme l’Etat le plus hostile à la (Corée du Nord)”, a assuré M. Kim, qualifiant la Corée du Sud de “notre principal ennemi”.

Ces commentaires marquent un changement dans la politique nord-coréenne et laissent présager que Pyongyang adoptera à l’avenir une position plus dure, selon des analystes.

L’an dernier, la Corée du Nord a inscrit son statut de puissance nucléaire dans sa Constitution et a tiré plusieurs missiles balistiques intercontinentaux, en violation des résolutions de l’ONU.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici