SPORTS

La Fédération sénégalaise d’athlétisme veut faire passer le meeting de Dakar à la catégorie or

La Fédération sénégalaise d’athlétisme (FSA) ambitionne de faire passer le meeting international d’athlétisme de Dakar à un niveau supérieur, “de la catégorie argent à or”, dans les deux ou trois prochaines éditions, a annoncé son premier vice-président, El Hadj Bara Thiam.

“Notre ambition est de faire passer le meeting d’athlétisme de la catégorie argent à la catégorie or d’ici deux à trois éditions”, a-t-il déclaré dans un entretien avec l’APS.

Le meeting de Dakar est actuellement classé dans la catégorie argent de World Athletics, l’ex-Fédération internationale d’athlétisme.

La 11e édition s’est tenue le 27 mai dernier à l’annexe du stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio (ouest), après une suspension survenue entre 2017 et 2021, “faute de moyens”.

“C’est au moment où le meeting figurait déjà au World Athletics Challenge, l’antichambre de la Diamond League (le meeting le plus prestigieux de l’athlétisme mondial), qu’il a connu une suspension”, a déploré M. Thiam.

Le meeting de Dakar est en train de reprendre du poil de la bête, estime ce fonctionnaire des douanes sénégalaises, jugeant “satisfaisant” le bilan de la dernière édition de cette compétition de dimension africaine, voire mondiale.

“Nous avons rempli les trois conditions qui permettent de nourrir l’espoir de voir le meeting de Dakar être classé dans la catégorie or. Il s’agit, premièrement, de l’aspect technique qui porte sur les ressources humaines de qualité expertes dans la supervision des épreuves. Le deuxième critère concerne l’aspect organisationnel, avec le respect strict du timing, la disponibilité du matériel de compétition et la disponibilité d’une infrastructure sportive homologuée”, a expliqué El Hadj Bara Thiam.

“Le troisième a trait à la participation d’athlètes de renom en provenance de pays du continent”, a ajouté l’ancien président de la Ligue d’athlétisme de Dakar.

“S’adapter aux exigences des grandes compétitions sportives”

Des fondeurs kenyans et le spécialiste sénégalais du 110 mètres haies Louis François ont pris part à la 11e édition du meeting international d’athlétisme de Dakar.

Ils ont obtenu leur ticket pour les Jeux olympiques 2024 prévus en juillet et août à Paris, lors de ce meeting, comme à l’époque du grand athlète namibien Frankie Fredericks, médaillé olympique.

La dernière édition du meeting international d’athlétisme de Dakar compté huit épreuves allant du 100 mètres au 10.000 mètres en passant par le lancer de disque, de poids et de javelot, pour une prime globale de 25.000 dollars US, environ 15 millions de francs CFA.

El Hadj Bara Thiam s’est réjoui de la présence du public à cette dernière édition.

Il espère qu’elle sera créditée d’une “bonne note” par la Confédération africaine d’athlétisme.

La 11e édition du meeting international d’athlétisme de Dakar donne, selon M. Thiam, un avant-goût de la manière dont seront organisés les Jeux olympiques de la jeunesse prévus en 2026 au Sénégal.

“Bien que les Jeux olympiques soient organisés par le CIO (Comité international olympique) représenté dans notre pays par le CNOSS (Comité national olympique et sportif sénégalais), alors que le meeting de Dakar dépend de la Fédération sénégalaise d’athlétisme, le meeting est une bonne occasion de s’adapter aux exigences des grandes compétitions sportives”, a-t-il dit.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page