ACTUALITESAFRIQUE

La ministre de l’Intégration africaine Yacine Fall souligne la nécessité de vivifier constamment l’idée d’une Afrique unie

La ministre de l’Intégration africaine et des Affaires étrangères du Sénégal, Yacine Fall, a souligné, samedi, à Dakar, la nécessité de vivifier constamment l’idée d’une Afrique unie afin de stimuler une intégration plus poussée des peuples et États africains.

‘’Ce legs de nos illustres devanciers, forgé et consolidé au fil des décennies jusqu’à la naissance de l’Union africaine, le 9 juillet 2002, à Durban, en Afrique du Sud, doit être constamment vivifié pour aboutir à l’objectif d’une intégration plus poussée des peuples et États africains’’ a-t-elle déclaré.

Yacine Fall intervenait lors d’une cérémonie de célébration du 61e anniversaire de la Journée de l’Afrique, commémorant la naissance, le 25 mai 1963, à Addis-Abeba, en Ethiopie, de l’Organisation de l’Union Africaine (OUA), devenue Union africaine (UA).

Cette rencontre, placée sous le thème : ‘’Éduquer et Former l’Afrique du 21e siècle’’, s’est déroulée en présence de plusieurs représentants de pays africains membres du groupe des ambassadeurs accrédités à Dakar.

La cheffe de la diplomatie sénégalaise a invité les États africains à poursuivre les efforts d’intégration à l’échelle continentale et au sein des communautés économiques régionales, à travers la mise en place d’initiatives et de politiques communes et convergentes, qui mettent l’accent sur des projets continentaux structurants.

Devant les nombreux diplomates accrédités à Dakar, Yacine Fall est revenue sur la nouvelle orientation de la politique étrangère du Sénégal, dont ‘’le renforcement du bon voisinage et le panafricanisme sont les piliers fondamentaux’’.

‘’Il s’agira de réorienter davantage la diplomatie sénégalaise pour l’atteinte des objectifs d’intégration à travers la mise en œuvre du deuxième Plan décennal 2063 de l’UA et des programmes phares tels que la Zone de libre-échange continental (ZLECAf), la création d’institutions financières africaines, la libre circulation des personnes, la question de la paix et de la prospérité ‘’ a-t-elle indiqué.

‘’Le Sénégal travaillera sans relâche pour la paix et la sécurité sur le continent, en luttant, de concert avec les autres pays, contre le terrorisme, l’extrémisme violent et la criminalité’’, a-ajouté la cheffe de la diplomatie sénégalaise.

APS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page