ACTUALITESPOLITIQUE

La récréation est terminée, le chantage ne passera pas !

Les sorties malencontreuses, infondées et injustifiées de tenants du régime en l’occurrence Souleymane Jules Diop et Abdoulaye Bibi Baldé relèvent de tentatives suicidaires de messieurs en mal de légitimité et qui, par le biais de ces élucubrations espèrent un repositionnement au sein de la taskforce « mackyste », maître d’œuvre de l’élection future d’Amadou Ba à la magistrature suprême!

Le Premier ministre Amadou Ba assure et rassure. Nul n’est mieux outillé que le Président Sall pour apprécier sa stature d’homme d’État, d’homme de valeurs, de consensus, très expérimenté car l’ayant pratiqué de 2012 à 2023!

Amadou Ba fait partie des hommes qui ont généré le PSE et participé à sa mise en œuvre. Quoi de plus logique que d’accompagner le Premier des ministres pour parachever l’énorme travail entamé depuis l’avènement de la seconde alternance qui, sans nul doute, vivra les dix glorieuses, une manière de qualifier cette période 2024-2034, une décennie qui verra le Sénégal quittait la zone des pays moins avancés (PMA) pour celui des pays émergents avec une croissance à deux chiffres matérialisée par un développement infrastructurel, technologique et industriel sans précédent avec un plein emploi au profit de cette jeunesse vaillante, désireuse d’un mieux-être.

Très loin des turpitudes et autres comportements malhonnêtes et inopportuns d’un trotskiste et autres responsables de l’Apr mal en point, le candidat Amadou Ba est résolument tourné vers l’accomplissement des missions à lui assignées par le chef de l’État à la tête du gouvernement et d’assurer la continuité de l’œuvre de construction nationale à la tête du Sénégal une fois élu au soir du 25 février 2024!

Bamba Thiobane, Coordonnateur national des enseignants centristes (UCS)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page