INTERNATIONAL

Le Hamas tient les Etats-Unis responsable de l’assaut israélien contre l’hôpital Al Shifa

Les forces israéliennes mènent une “opération ciblée et de précision contre le Hamas dans un secteur spécifique de l’hôpital Al-Shifa”, a indiqué tôt mercredi l’armée dans un communiqué en anglais, alors que la guerre d’Israël contre la bande de Gaza est entrée dans son 40e jour.

Un haut responsable du ministère de la Santé à Gaza a déclaré à l’AFP voir des “chars” et des “commandos” dans le complexe de l’hôpital.

“Je suis dans l’hôpital et je vois des dizaines de soldats et de commandos aux urgences et à la réception et il y a des chars qui sont entrés dans le complexe de l’hôpital”, a fait savoir à l’AFP Youssef Abul Reesh, un haut responsable du ministère de la Santé à Gaza, appelant l’ONU et la communauté internationale à intervenir “immédiatement” pour mettre fin à cette opération.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le ministère de la Santé dans la bande de Gaza avait indiqué avoir été notifié par l’armée israélienne de son intention de mener une opération dans cet hôpital.

“Nous tenons l’occupation, la communauté internationale, les Etats-Unis entièrement responsables de la sécurité des milliers de membres des équipes médicales, blessés, déplacés dans l’enceinte. Nous mettons en garde contre un massacre à l’hôpital”, avait lancé le ministère.

Plusieurs milliers de personnes, malades, personnels et civils déplacés par la guerre, s’entassent sur le site de l’hôpital Al-Shifa, qui était encerclé par l’armée israélienne. Le directeur de l’hôpital a déclaré qu’au moins “179 corps” avaient été enterrés mardi dans une fosse commune.

“Il y a des corps qui jonchent les allées du complexe hospitalier et les chambres frigorifiées des morgues ne sont plus alimentées” en électricité, a raconté à l’AFP Mohammed Abou Salmiya, avant l’opération israélienne dans cet hôpital du centre de Gaza-ville.

Caserne militaire britannique à l’origine, l’hôpital Al-Shifa, qui est plus vieux qu’Israël, suscite l’intrigue en raison des allégations israéliennes sur ses présumés complexes souterrains qui serviraient de “quartier général” au mouvement Hamas. Mais que sait-on de cet hôpital?

“Feu vert” de Washington

L’armée israélienne présente l’hôpital Al-Shifa comme abri des infrastructures stratégiques du Hamas, qui se sert selon elle de la population comme “boucliers humains”.

Renchérissant sur les affirmations de son allié israélien, la Maison Blanche a assuré mardi que le Hamas avait “un centre de commandement et de contrôle depuis l’hôpital Al-Shifa”.

“L’adoption par la Maison Blanche et le Pentagone des allégations mensongères de l’occupation selon lesquelles la résistance utilise le complexe médical Al-Shifa à des fins militaires a donné le feu vert à l’occupation pour commettre davantage de massacres contre les civils”, a affirmé le Hamas.

“Les hôpitaux et les patients doivent être protégés”, a réagi un porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, disant ne pas vouloir commenter l’opération israélienne en cours mais assurant que Washington s’opposait à des “échanges de tirs dans un hôpital où des personnes innocentes, démunies, malades cherchant à recevoir des soins”.

Gaza, un cimetière pour enfants

“Gaza est devenue un cimetière pour des milliers d’enfants”, a déploré l’Unicef. Depuis le début de la guerre, les bombardements israéliens ont tué 11.320 personnes, majoritairement des civils. Côté israélien, environ 1.200 personnes sont mortes.

Selon l’Unicef, 4 609 enfants sont décédés sous les attaques israéliennes. Sur plus de 28 000 personnes blessées, 8 663 sont des enfants et on dénombre 1 500 enfants sur au moins 3 200 personnes disparues.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page