Au moins trois femmes et quatre enfants ont été tués jeudi dans le sud-est de l’Iran après une frappe de missiles par le Pakistan, a rapporté la télévision publique iranienne.

“Le Pakistan a attaqué un village proche de la frontière avec des missiles”, a indiqué la télévision publique. “Trois femmes, quatre enfants, tous de nationalité non-iranienne, ont été tués”.

Un responsable local de la province de Sistan-Baloutchistan a confirmé que l’attaque en provenance du Pakistan a fait des victimes civiles, relevant qu’il s’agit de ressortissants étrangers.

Citant un “haut responsable des services de renseignement”, Reuters établit un lien entre ce développement et les frappes menées par l’Iran, il y a deux jours, dans la province pakistanaise du Baloutchistan.

Téhéran avait déclaré alors que les attaques avaient pris pour cible des bases de militants liés à Israël à l’intérieur du Pakistan.

Souveraineté et sécurité

Les autorités pakistanaises n’ont pas confirmé officiellement ces frappes, mais se sont empressées de réitérer leur “respect total” de la souveraineté de l’Iran, tout en insistant sur “l’importance primordiale de la sécurité du Pakistan et ses intérêts nationaux qui ne peuvent être compromis”.

Islamabad a déploré “le manque d’action” du côté iranien face aux agissements des “terroristes” qui persistent à “faire couler le sang d’innocents Pakistanais en toute impunité”.

Pour mieux répondre aux “défis communs, y compris la menace du terrorisme”, le Pakistan a appelé “au dialogue et à la coopération”.

Agences

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici