Le Front démocratique pour une élection inclusive (FDPEI), une coalition composée de plusieurs candidats contestataires, dont le Parti démocratique sénégalais (PDS), a officiellement déposé un recours à la Cour suprême dans le but d’obtenir l’annulation d’un décret présidentiel convoquant le corps électoral pour les élections prévues le 24 mars. Représenté par des figures politiques telles que Mamadou Diop Decroix, Cheikh Tidiane Gadio, Mayoro Faye, Mouhamed Ben Diop, et d’autres candidats s’estimant lésés, le collectif a souligné auprès de la presse avoir respecté toutes les procédures requises, notamment en notifiant le greffe de la Cour suprême.

Le porte-parole du FDPEI a exprimé leur démarche comme une contestation du décret qui, selon eux, « trahi la loi électorale ». Le groupe a insisté sur le fait que le président de la République devrait adhérer à « l’esprit de cette loi » et ne pas permettre ce qu’ils considèrent être une « forfaiture ». Ils ont ainsi exhorté la Cour suprême à annuler le décret convoquant le scrutin, qualifiant la situation d’acheminement vers un « simulacre d’élection ».

Le fondement de leur contestation repose sur un appel au respect strict de la loi électorale. Mamadou Diop Decroix a notamment souligné la nécessité d’une réunion urgente des députés afin de réviser la loi électorale, puis de déterminer un nouveau délai pour les élections qui serait conforme à la législation adoptée par la représentation nationale. Ce mouvement vise à éviter la participation à une élection jugée « biaisée » dès le départ par les membres du collectif.

Avec senego

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici