POLITIQUE

Le secrétaire administratif du Collectif des cadres Casamançais a brisé le silence

Après les propos durs tenus par le président Macky Sall à leur encontre vendredi dernier, le secrétaire administratif du Collectif des cadres Casamançais a brisé le silence.

«Nous, nous sommes ses amis et des amis de Sonko. Nous lui avons exprimé cette demande (Ndlr : libérer Ousmane Sonko). S’il ne veut pas répondre, on ne peut pas l’obliger à nous répondre», a déclaré Georges Lopez au micro de la Rfm. «Peut-être qu’il n’a pas bien compris notre démarche. On ne l’y oblige pas. On lui demande s’il est possible de libérer notre frère», explique le secrétaire administratif du Collectif des cadres casamançais (Ccc).

M. Lopez rappelle que lui et ses camarades du collectif ont travaillé avec le président de la République depuis l’ère Wade, alors qu’il était ministre de l’intérieur. Ce, dans le cadre de la recherche de la paix en Casamance. «Nous avons travaillé main dans la main et jusqu’à la grande rencontre de Foundioune», rappelle-t-il à celui qui les qualifie d’«escrocs».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page