ACTUALITES

Législatives en Inde : Narendra Modi réélu pour un troisième mandat

Narendra Modi, âgé de 73 ans, devrait maintenir sa position de Premier Ministre de l’Inde, mais cette réélection s’accompagne d’un sérieux avertissement de la part des électeurs. Après dix ans de pouvoir, Modi a remporté les élections législatives le mardi 4 juin, mais avec une majorité relative, à l’issue d’un marathon électoral de six semaines. Les résultats sont encore en cours de consolidation, mais environ 642 millions d’Indiens ont participé au scrutin, malgré les températures élevées qui ont frappé le pays.

Bien qu’il égale le record de son illustre prédécesseur Jawaharlal Nehru, Modi n’a pas atteint ses objectifs électoraux. Il avait appelé les Indiens à lui accorder 370 sièges, 400 avec sa coalition, ce qui aurait constitué une majorité des deux tiers à la Lok Sabha, la Chambre basse du Parlement, nécessaire pour modifier la Constitution. Cependant, il n’a obtenu qu’environ 290 sièges avec ses alliés, à peine plus que la majorité simple de 272 sièges, malgré une campagne électorale intensive menée par son parti, le Bharatiya Janata Party (BJP), sur le terrain et sur les réseaux sociaux, ainsi que son investissement personnel. Modi a tenu 206 meetings publics et a accordé 80 interviews au cours des six semaines de campagne. Cette performance signifie que Modi ne disposera pas des moyens nécessaires pour apporter de grands changements constitutionnels.

L’Uttar Pradesh, l’État le plus peuplé d’Inde et le plus stratégique avec 80 députés, illustre ce changement d’opinion et la colère croissante de la population. Modi avait misé sur la construction du temple de Ram à Ayodhya pour remporter l’État, mais l’opposition semblait en tête mardi matin, menaçant de mettre en échec le BJP, représenté par le moine fanatique Yogi Adityanath.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page