INTERNATIONAL

L’OCI appelle à ‘’mettre fin au crime de génocide’’ dans la bande de Gaza

Les 57 États de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), réunis en sommet à Banjul ont appelé, dimanche, la communauté internationale à ‘’prendre des mesures pour mettre fin au crime de génocide commis par l’armée d’occupation israélienne contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza’’.

Le Sommet de Banjul a appelé à un cessez-le-feu ‘’immédiat et inconditionnel’’ et à ‘’la cessation de ‘’l’agression totale contre le peuple palestinien à Gaza’’.

Dans la Déclaration de Banjul adoptée à la fin des travaux, les chefs d’État ont également demandé à la communauté internationale de mettre en œuvre les mesures provisoires ordonnées par la Cour internationale de Justice contre l’État hébreux.

L’OCI a réaffirmé sa solidarité aux Palestiniens face à ‘’la catastrophe humanitaire qui frappe la bande de Gaza et sa population’’ à cause ‘’de l’agression israélienne (…), sans respect des valeurs morales et humanitaires les plus fondamentales (…)’’.

L’organisation islamique souligne que ‘’tous les efforts doivent être déployés pour accélérer l’acheminement de toute l’aide humanitaire et rejeter toute tentative visant à déplacer le peuple palestinien de ses terres’’.

Les chefs d’État de l’OCI ont réitéré leur ‘’solide soutien’’ au peuple palestinien dans ‘’sa lutte légitime pour obtenir ses droits inaliénables’’, y compris son droit à un État souverain avec Al-Qods Al-Sharif (Jerusalem) comme capitale.

Ils ont appelé la communauté internationale à obliger Israël, qualifiée de ‘’puissance occupante’’ à ‘’respecter le droit international et les résolutions des Nations unies et à mettre fin à son occupation illégale, sa colonisation et son apartheid dans le territoire palestinien, y compris Jérusalem-Est’’.

Le Sommet a appelé à prendre ‘’toutes les mesures pour sauvegarder l’identité islamique d’Al-Quds Al-Sharif contre les mesures et politiques illégales ainsi que les tentatives de judaïsation de l’occupant (…)’’.

La rencontre a exhorté les Palestiniens à ‘’s’unir dans leur lutte pour atteindre leurs objectifs, sous la bannière de l’Organisation de libération de la Palestine, seul représentant légitime du peuple palestinien’’.

Les chefs d’État ont salué ‘’le rôle de l’UNRWA’’ (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) et invité la communauté internationale à continuer de l’aider à ‘’s’acquitter de son mandat et de ses responsabilités historiques’’.

Ils ont rendu hommage à ‘’la solidarité des peuples et des gouvernements africains avec la lutte du peuple palestinien (…)’’.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page