SPORTS

L’OM arrache le nul à Toulouse au bout du temps additionnel

Grâce à un retourné acrobatique de Faris Moumbagna au bout du temps additionnel, l’OM a arraché le nul à Toulouse (2-2), ce dimanche dans le cadre de la 30e journée de Ligue 1.

Toulouse a cru vaincre le signe indien et s’offrir une victoire historique contre l’OM, ce dimanche soir, dans le cadre de la 30e journée de Ligue 1. En quête d’un succès en Championnat contre Marseille qui les fuit depuis le 3 mars 2012 (1-0 au Vélodrome), les Toulousains, en prenant l’avantage grâce à une frappe en force du gauche de Yann Gboho (82e), pensaient enfin mettre fin à une série de 19 matches sans victoire en L1 (7 nuls, 12 défaites).

Mais c’était sans compter sur le retourné acrobatique inscrit à la dernière minute du temps additionnel par Faris Moumbagna (90e+6), héros de la semaine à l’OM.

Déjà sauveur contre Benfica (1-0 a.p. 4-2 aux t.a.b.) où son but de la tête avait permis aux Marseillais d’arracher la prolongation jeudi en quarts de finale de retour de Ligue Europa, l’attaquant camerounais éprouvait surtout « un sentiment de frustration » au coup de sifflet final. « On perd des points. On se devait de faire un résultat, regrettait-il au micro de Prime Video. Quand on mène 1-0, on se doit de garder le score. »

Jean-Louis Gasset sur le but de Moumbagna : « Il m’a fait pensé à Papin »

Privés de Gigot et Harit (suspendus), c’est en effet l’équipe marseillaise, dans laquelle Jean-Louis Gasset avait opéré six changements par rapport au onze de départ aligné contre Benfica, qui avait ouvert la marque. Après que Pierrick Aubameyang a trouvé le poteau de Guillaume Restes (30e), l’OM ouvrait le score grâce à une tête de Jean Onana, plus prompt que la défense du TFC à la tombée d’une frappe contrée de Jordan Veretout, pour marquer de la tête (38e).

« Ces matches-là, il faut les gagner ! »

Mais les Phocéens dilapidaient cet avantage juste avant la pause, sur une erreur d’appréciation de Pau Lopez parti à la pêche sur un corner, dont profitait Rasmus Nicolaisen, d’une tête au second poteau (45e+2).

« Toutes ces petites erreurs font qu’on n’avance pas au Championnat, pestait Veretout sur Prime Video. Il faut prendre conscience qu’on est l’OM, on doit faire plus si on veut espérer autre chose en fin de saison. Ces matches-là, il faut les gagner ! »

Car si ce point permet à l’OM de chiper la 9e place à Reims et d’éviter une quatrième défaite d’affilée en L1, cela reste une mauvaise opération comptable dans la course à l’Europe. De son côté, Toulouse reste bien campé dans le ventre mou (11e) avec neuf points d’avance sur Le Havre, actuel barragiste.

L’OM n’a pris que 11 points en 15 matches à l’extérieur en Ligue 1 (2 victoires, 5 nuls, 8 défaites). Seuls Le Havre et Clermont ont glané aussi peu de points hors de leurs bases dans l’élite cette saison.

 L’équipe

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page