ACTUALITES

Manifestation pour le boycott d’Israël aux JO de Paris

Réunis à l’appel de l’association EuroPalestine, les manifestants ont tenu à rappeler la sanction qui exclut la Russie des JO de Paris. Les athlètes russes devront défiler sous bannière neutre c’est-à-dire avec un tee-shirt portant les anneaux olympiques, le drapeau russe n’apparaîtra nulle part. Le Comité International Olympique a sanctionné la Russie après le déclenchement de la guerre en Ukraine et parce que la Russie n’a pas respecté la charte olympique en déclarant les athlètes ukrainiens des zones contrôlées comme russes.

Pour les manifestants, si on exclut la Russie, on doit exclure Israël. Il ne doit pas y avoir deux poids, deux mesures. Début mars, une trentaine de députés français avaient écrit au CIO pour demander que les athlètes Israéliens défilent sous bannière neutre comme les athlètes russes.

La réponse du CIO a été la suivante: aucune sanction n’est prévue contre Israël. Malgré 7 mois de guerre acharnée, plus de 34 000 morts, plus de 140 sportifs et coachs palestiniens tués. Les infrastructures sportives à Gaza ont bien sûr été détruites et il a fallu exfiltrer sous les bombes parfois quelques sportifs palestiniens susceptibles de se qualifier pour les JO de Paris, certains ont été tués, d’autres ont perdu des membres de leur famille.

Les athlètes palestiniens défavorisés

Le Comité olympique palestinien a dû faire appel à des pays voisins pour pouvoir entrainer ses sportifs. 6 athlètes sont normalement sur les rangs pour Paris. Thomas Bach, le président du CIO a déclaré la semaine dernière à l’agence de presse AFP qu’il “inviterait” les athlètes palestiniens qui ne réussissent pas à se qualifier pour les JO 2024.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page