ACTUALITESCONTRIBUTIONPOLITIQUE

MARY TEUW NIANE: Les 15 programmes qui sauveront le Sénégal

Quinze programmes qui vont transformer le Sénégal

Donnons-nous la main pour réaliser ensemble les quinze (15) programmes qui vont transformer radicalement le Sénégal :

  1. Faire accéder tous les enfants à l’éducation et à la formation durant dix années d’études obligatoires avec les langues nationales, les religions, le français, l’anglais, l’arabe, les mathématiques, le numérique, les sciences et les technologies.
  2. Faire accéder à l’eau potable, à l’électricité et à Internet toutes les Sénégalaises et tous les Sénégalais partout où ils habitent et par conséquent supprimer la corvée de l’eau aux femmes et ranger définitivement le mortier et le pilon au Musée des Civilisations noires.
  3. Donner à chaque garçon et fille Sénégalais l’opportunité d’avoir un métier à travers une formation diplomante ou une formation certifiante dans les collèges et centres polyvalents de formation professionnelle et les universités nationales technologiques ( certificats de compétence, CAP, BEP, BT, licence professionnelle, master professionnel, ingénieur, doctorat de compétence). Éradiquer l’analphabétisme pour les adultes.
  4. Assurer l’eau douze mois sur douze, sur l’ensemble du territoire national, à l’agriculture pour une généralisation de deux à quatre cultures dans l’année. Ce qui permettra l’éclosion d’une véritable industrie de transformation agroalimentaire.
  5. Procéder à l’insémination artificielle, à la charge de l’État, de toutes les vaches afin d’assurer l’autosuffisance en production laitière et la création d’une industrie forte de transformation laitière. Cette politique sera étendue aux autres animaux pour l’autosuffisance en moutons de Tabaski, en beurre et en fromage.
  6. Stopper les accords de pêche, supprimer les entreprises de pêche prête-noms d’entreprises étrangères, moderniser la pêche artisanale, construire les ports de pêche, bâtir une industrie de surgélation et de transformation des produits halieutiques et mettre en œuvre une politique volontariste de développement de l’aquaculture sur tout le territoire national.
  7. Assurer grâce au pétrole et au gaz la transformation surplace de nos ressources extractives ( raffineries, pétrochimie, sidérurgie, zircon, or, phosphate, etc), la création d’une industrie de fabrication de véhicules utilitaires ( tracteurs, motoculteurs, bus, camions, etc.) et d’appareils électroménagers et déployer le réseau national de chemin de fer électrique.
  8. Assurer à chaque Sénégalaise et à chaque Sénégalais l’accès à un système de santé ayant un plateau technique relevé, un taux d’encadrement adéquat et qui réalise l’équité territoriale et sociale.
  9. Assurer aux familles dans les villes l’accès à un toit et moderniser les villages du Sénégal.
  10. Faire du Sénégal le premier pays numérique d’Afrique.
  11. Faire de la Diaspora la quinzième région du Sénégal en prenant les mesures incitatives pour sa participation à l’investissement au niveau national, le retour des cerveaux et leur participation à l’éclosion de champions nationaux de l’industrie et de la science et de la technologie.
  12. Bâtir à travers la formation et le recrutement exclusivement par concours une administration professionnelle, compétente, patriote, capable d’élaborer des politiques publiques de développement, d’assurer le suivi et l’évaluation.
  13. Assurer la séparation définitive des pouvoirs ( le Président ne dirige plus un parti, l’exécutif ne préside plus le Conseil supérieur de la magistrature, etc.), la transparence dans la gestion des ressources financières, matérielles et humaines, la redevabilité comme règle de gestion des affaires publiques, la criminalisation du détournement de deniers publics, l’autonomie du parquet financier, etc.
  14. Le départ des troupes étrangères du Sénégal et la modernisation de notre système de défense et de sécurité à travers la formation et une coopération qui renforce la compétence humaine et technologique de nos forces de défense et de sécurité et leur efficacité.
  15. La reforestation de l’ensemble du territoire national notamment la création de forêts villageoises dans tous les villages, de carrés de de forêts dans les villes et la reconstitution des forêts détruites.

Enfin, ces mesures seront soutenues par la création dès notre prise de fonction de notre monnaie nationale.

Le Sénégal nouveau ouvrira ses portes à nos partenaires traditionnels comme d’ailleurs à tout partenaire nouveaux dans le respect strict de notre souveraineté nationale, des intérêts de nos compatriotes et de notre pays.

La construction d’une intégration politique, économique, sociale et culturelle africaine sera l’épine dorsale de notre politique.

Nous n’hésiterons pas à aller chercher la science et la technologie jusqu’aux confins du monde pour que notre jeunesse armée jusqu’aux dents de connaissances et de savoir-faire, puisse transformer notre pays et gaiement construire le Sénégal dont nous rêvons tous.

Aux pessimistes, aux défaitistes, aux indécis, je vous appelle à un sursaut pour un destin enfin glorieux et digne.

Aux optimistes, aux patriotes, je vous appelle à rejoindre ce combat pour la liberté, la justice, la lumière et la dignité.

Je vous souhaite une excellente journée sous la protection divine. Juma Mubaarak.

Dakar, vendredi 27 octobre 2023
Prof Mary Teuw NIANE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page