La Direction générale des impôts et domaines (DGID) a lancé une série de vérifications fiscales ciblant les médias locaux. Les groupes Avenir communication, dirigé par Madiambal Diagne, et Walfadjri, fondé par feu Sidy Lamine Niass, dont les comptes bancaires ont été saisis par le Fisc, sont dans le lot des entreprises concernées, informe le quotidien Source A.

La DGID campe toujours le décor des poursuites. Ils sont mentionnés spécifiquement le Groupe futurs médias de Youssou Ndour, D-Médias de Bougane Guèye Dany et 3M Universel communication (7 TV, Azactu…) de Maïmouna Ndour Faye parmi les entreprises visées, rapporte la même source.

La DGID aurait inclu la RTS dans les vérifications pour éviter une impression de ciblage sélectif des médias. La télévision nationale, dirigée par Pape Alé Niang aurait également vu son compte à la Société générale touché par un Avis à tiers détenteur (ATD).

Le journal précise que Pape Alé Niang, interrogé, nie avoir été informé d’un redressement fiscal ou de la saisie de comptes pour impayés fiscaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici