ACTUALITESSOCIETE

Médina : Un tailleur homosexuel transmet le VIH à son partenaire marié

Cheikh Ndiaye et Khalifa Guèye ont comparu hier, mardi, devant le Tribunal des flagrants délits de Dakar pour acte contre-nature et infection volontaire du Sida à une personne. Les prévenus ont été surpris en pleins ébats sexuels par des policiers. Cheikh, testé positif au VIH-Sida, a transmis le virus à son partenaire, Khalifa, rapporte L’Observateur.

Le 16 avril dernier, deux individus ont été pris en flagrant délit d’acte contre-nature par les éléments du commissariat de Rebeuss, à la “Porte du Millénaire” de Dakar. Les enquêteurs ont découvert que l’un d’entre eux, un dénommé C. Ndiaye, séropositif, en train d’entretenir une relation sexuelle par voie anale avec K Guèye, marié. Pris sur le fait, ce dernier a tenté de s’enfuir, mais a été appréhendé à la Direction de l’automatisation des fichiers (DAF) après une course-poursuite avec les policiers.

Devant les enquêteurs, C Ndiaye, tailleur de profession, a reconnu les faits sans ambages. Il a avoué jouer le rôle actif, tandis que son partenaire, K Guèye, était passif. Le sieur Ndiaye a également révélé être atteint du VIH-Sida et avoir eu plusieurs partenaires sexuels. Celui-ci transmettait sa maladie à ses partenaires sexuels sans état d’âme. Une révélation qui a bouleversé K Guèye, technicien de surface. Ce dernier, qui tentait de nier les faits, a fini par les reconnaître sous le choc. À en croire le quotidien, il a vu le sol se dérober sous ses pieds après la confession de son partenaire, C Ndiaye.

Devant le Tribunal des flagrants délits de Dakar, le sieur Ndiaye a changé ses déclarations faites lors de l’enquête préliminaire. Il a affirmé avoir fait ses aveux sous la contrainte, mais a réitéré qu’il est porteur du virus. Quant à K Guèye, il a, lui aussi, donné une autre version. « Les enquêteurs nous ont trouvés en train de discuter, Je croyais qu’ils étaient des agresseurs. C’est pourquoi j’ai pris la fuite », a-t-il déclaré. D’après lui, il avait l’intention de coucher avec son co-prévenu, mais ils ne sont pas passés à l’acte.

Le procureur de la République, convaincu de leur culpabilité, a requis 2 ans de prison ferme contre Khalifa et Cheikh. Une peine jugée sévère par l’avocat de la défense, Me Iba Mar Diop. L’affaire est mise en délibéré. Elle sera vidée le 30 avril prochain.

Avec Pressafrik

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page