Le Président du groupe parlementaire de la majorité, Abdou MBOW n’a pas aimé la réponse du porte-parole du gouvernement sur la motion de censure. Le vice-président à l’assemblée nationale estime que c’est une prérogative que les élus du peuple et rappelle à Pastef qu’ils avaient eu à faire passer l’ancien chef du gouvernement Amadou Ba par cette étape. Les députés de Benno invitent le gouvernement à respecter les principes de séparation des pouvoirs qui postule que chaque institution de la République s’occupe de ses propres affaires.

Mise au point ( Document)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici