ACTUALITESSPORTS

MOUKANDJO: Rigobert Song incompétent à la tête de l’équipe camerounaise

Dans un entretien exclusif à Afrik-Foot, l’ancien attaquant des Lions Indomptables Benjamin Moukandjo s’est prononcé sur la situation de Rigobert Song.

La performance de Rigobert Song avec les Lions Indomptables depuis sa prise de fonction en février 2022, n’est pas convaincante. Les Lions viennent de subir une nouvelle défaite face au Sénégal après cette face à la Russie quatre jours plus tôt. Les défaites successives ont fait sept matchs perdus en 16 matches pour Rigobert Song en tant qu’entraîneur-chef. L’équipe nationale du Cameroun n’a remporté aucun des sept matchs amicaux disputés sous la direction du tacticien.

Un bilan qui ne satisfait pas Benjamin Moukandjo.  Le champion d’Afrique 2017 ne s’est pas montré très sévère avec son compatriote et estime que le timing n’est pas un des meilleurs pour envisager un licenciement du technicien camerounais.

« Sur le plan comptable je vais être honnête : non. Quand vous avez perdu 7 matchs et seulement 4 gagnés, c’est trop peu pour une équipe comme le Cameroun. De ma position je suis très mal placé pour tirer les enseignements de son bilan. S’il est encore là, cela veut dire que le président de la Fédération lui fait encore confiance. C’est la raison de son maintien. S’il est là, c’est peut-être parce que ceux qui décident voient en lui la capacité à redresser la barre. On va faire confiance à ces gens-là. On est qualifié et je pense que ce serait prématuré et illogique de changer d’entraîneur en cours de route. On a une CAN à préparer.

Il reste une dernière fenêtre FIFA en novembre. On attend de voir si les choses vont changer parce qu’au mois de novembre on sera encore plus proche de la compétition. Il y aura la réalité qui est la compétition. J’essaye toujours de faire la différence entre les matchs amicaux, la préparation et la compétition. Nous l’avons vécu en 2017. Personne n’avait mis une pièce sur notre victoire. Peut-être qu’on n’y croyait pas nous-mêmes (rires). Au fur et à mesure qu’on avançait dans la compétition, on voyait qu’on pouvait le faire. Aujourd’hui on parle des résultats de Rigobert qui ne sont pas en sa faveur, mais attention. Si demain il gagne la CAN, tout sera balayé d’un revers de la main. »

AC

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page