Le ministre de l’Education nationale, Moustapha Guirassy, a indiqué que l’écoute, l’humilité et le contact avec les différents acteurs sont au cœur de son action, compte tenu du rôle que son département ministériel doit jouer dans la transformation systémique du pays et pour faire évoluer le système éducatif vers une société éducative.

Nommé il y a plus de 100 jours à la tête de ce ministère qu’il qualifie de ‘’vaste et immense’’, M. Guirassy dit avoir privilégié ‘’l’écoute, l’humilité, le contact avec les différents acteurs.

 Parmi ces acteurs, il a cité les syndicats, les partenaires techniques et financiers, les inspecteurs d’académie, les inspecteurs de l’éducation et de la formation”.

Il est aujourd’hui nécessaire de repenser le système éducatif et d’amener les communautés à jouer leur partition, par une implication des parents, du monde de l’art et des religieux, a estimé Moustapha Guirassy, dans un entretien accordé à la rédaction de l’APS.

S’exprimant dans les locaux de son ministère, à Diamniadio, il a souligné qu’il était dans une ‘’dynamique d’écoute, de reconnexion et de drainage pour amener tous ces acteurs vers l’école’’.

L’une des orientations majeures donnée par le chef de l’Etat, a-t-il rappelé, c’est de ‘’faire évoluer le système éducatif vers une société éducative’’. Pour atteindre cet objectif, dit-il, il faut impliquer ‘’le plus d’acteurs dans le processus d’éducation de nos enfants, parce que beaucoup de communautés avaient démissionné de cette école’’

Durant son entretien avec l’APS, Moustapha Guirassy a abordé plusieurs sujets, dont la résorption des abris provisoires, la réforme des programmes, le suivi des accords avec les syndicats, la question des cantines scolaires, les inondations retardant l’ouverture des classes dans certaines écoles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici