ACTUALITESJUSTICEPOLITIQUE

NGOUDA MBOUP: Le juge constitutionnel Abdoulaye SYLLA ne peut siéger à la CENA

En vertu des articles 89 de la Constitution et 5 de la loi organique relative au Conseil constitutionnel, Cheikh Tidiane Coulibaly ne peut remplacer le juge constitutionnel Abdoulaye SYLLA dont le mandat court jusqu’au 5 décembre 2024.

En vertu des articles 89 de la Constitution et 5 de la loi organique relative au Conseil constitutionnel, le juge constitutionnel Abdoulaye SYLLA ne peut siéger à la CENA car le Président de la République ne peut abréger le mandat d’un juge constitutionnel.

Ces décrets de nomination sont inconstitutionnels, illégaux et portent une atteinte grave à l’intégrité du processus électoral.

PAR Ngouda Mboup

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page