ACTUALITESPOLITIQUE

Ousmane Sonko fait le malade imaginaire pour manipuler..

Quelqu’un qui fait le malade imaginaire pour manipuler les consciences, ne mérite point notre compassion ! (Par Cheikh Ndiaye)

L’information selon laquelle Ousmane Sonko à joué au malade avec les sénégalais pour leur faire agir dans un sens ou dans un autre , plan ourdi avec le guide des Moustarchides selon ses propres propos, à pris de court et atterré la plupart des sénégalais. Beaucoup de nos compatriotes ont même attaqué le régime le qualifiant de cynique face à l’état de santé de Sonko qu’on jugeait des plus préoccupant. Pourtant le ministre Ismaila Madior fall à eclairé la lanterne des sénégalais et plus tard Moustapaha diakhate et yerim Seck ont été très clairs en parlant de manipulation pure et simple.

C’est de la bouche même du guide des Moustarchidines propos pas démentis par les ex Pastef que l’information de la confirmation du malade imaginaire que Sonko jouait nous est parvenue , stratégie pour ne pas recevoir ses propres alliés de yewwi askan wi. On connaît la suite , ça vole en éclats. Pendant que ces derniers versaient des larmes , des larmes de crocodile , vilipendaient leur propre pays auprès des officines internationales, celui pour qui ils le faisaient, jouait avec eux, et avec les sénégalais. Comment un prétendant au fauteuil présidentiel pouvait il s’amuser avec l’intelligence des sénégalais ? Comment après l’affaire Adji sarr qui aurait dû lui apprendre le sérieux,, la responsabilité, comment pouvait il continuer tel un gamin , avec de telles bassesses ?

Que des avocats ou des intellectuels nous parlent très sa santé cela n’intéresse personne .! Comment quelqu’un qui souffre d’insuffisance rénale pour reprendre les propos de son avocat Branco peut-il faire de la grève de la faim?

On peut se moquer de nous mais on n’accepte pas qu’on nous insulte.

Vous nous pompez l’air !

Cheikh Ndiaye

Responsable politique Apr Grand Yoff

Conseiller municipal

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page