Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Doudou Ka, a invité jeudi les acteurs du secteur privé et les ministères sectoriels concernés par le Programme d’accélération compétitivité et emplois (PACE) à ‘’accélérer la cadence pour arriver à atteindre les impacts’’ escomptés au niveau économique dans les terroirs du pays.

‘’On a fait beaucoup de progrès, on a eu beaucoup d’impacts, mais il faut changer de vitesse, de cadence pour arriver à atteindre les impacts au niveau économique et au niveau de nos terroirs’’, a-t-il lancé.

Doudou Ka s’exprimait au cours d’une rencontre d’échanges axé sur le PACE.

‘’Les échanges de ce matin ont démontré par votre présence massive et qualitative la nature des enjeux qui sont attachés à cette initiative, dont le dessein n’est rien de moins que de provoquer une transformation de notre paysage socio-économique’’.

Il a appelé à ‘’changer de vitesse en alliance avec une autre cadence’’, rappelant que ‘’la question de l’emploi et du revenu par habitant n’a pas pu atteindre les objectifs fixés au niveau du Plan Sénégal émergent (PSE) en 20023’’.

M. Ka assure que ‘’les progrès remarquables accomplis avec la mise en œuvre des Plans d’actions prioritaire, PAP1 et PAP 2, vont connaître une nouvelle cadence’’.

Selon le ministre, ces impacts et ce nouveau rythme permettront, in fine, ‘’une croissance économique accrue des emplois démultipliés’’.

Il a ajouté que le Sénégal et son gouvernement ont choisi de ‘’manière irréversible de s’inscrire dans les sentiers de l’émergence’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici