La région de Tambacounda (est) se trouve toujours dans la zone rouge en matière de lutte contre le paludisme, avec un taux de prévalence estimé à plus de 100 cas pour 1.000 habitants, a appris l’APS, mardi, du coordonnateur régional de la lutte contre cette maladie, Samba Ndiaye.

“Si on compare l’évolution des données entre 2019 et la dernière année où il y a des données consolidées”, à savoir 2021, “la région est à plus de 100 cas pour 1.000 habitants”, a indiqué M. Ndiaye.

Il ajoute que “les décès enregistrés pour la dernière année sont à 63 cas de décès liés au paludisme”.

Samba Ndiaye, superviseur de soins de santé également, fait observer que le “contexte de rétention de l’information sanitaire […] fait qu’on n’a pas une complétude des données à l’échelle de la région, concernant l’année 2023”.

La prise en charge des cas, la prévention non médicamenteuse, la distribution massive de moustiquaires imprégnées, dont bénéficient gratuitement les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans, sont les axes de la stratégie de lutte dans cette région, selon M. Ndiaye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici