La région de Diourbel doit avoir dans l’urgence une banque de sang destinée à assurer la collecte, le traitement, le stockage et la distribution des produits sanguins aux structures sanitaires, a déclaré mardi le directeur régional de la santé (DRS), docteur Mamadou Dieng.

“Malheureusement, des fois on est confronté à des pénuries de sang dans nos structures sanitaires du fait qu’on n’a pas une banque de sang au niveau régional. C’est pour cette raison que nous avons formulé le besoin de disposer d’une banque régionale de sang qui va approvisionner l’ensemble des structures qui en auraient besoin”, a déclaré docteur Dieng.

Il s’exprimait lors de la revue annuelle conjointe (RAC) des indicateurs de performances 2023 du secteur régional de la santé. Cette rencontre s’est tenue en présence des autorités administratives de la région.

”Cette banque va assurer l’approvisionnement des structures sanitaires en poches de sang pour sauver des vies, notamment les femmes qui accouchent et les victimes d’accidents de la circulation qui nécessitent une transfusion sanguine”, a-t-il expliqué.

Le docteur Mamadou Dieng a par ailleurs plaidé pour un renforcement de la carte sanitaire de la région afin d’améliorer la prise en charge des populations.

Il a demandé à cet effet la construction d’un bloc opératoire au centre de santé de Bambey. Celui-ci devra être doté de tous les équipements nécessaires pour satisfaire la forte demande et limiter les évacuations sanitaires. Il préconise aussi l’érection de certains postes de santé à grand volume d’activité en centres de santé en tenant compte de la carte sanitaire et sociale de la région.

Le directeur régional de la santé a également prôné le développement de stratégies novatrices pour booster les performances des programmes prioritaires tout en renforçant la surveillance épidémiologique.

Concernant les performances de 2023 du secteur de la santé à Diourbel, le directeur régional de la santé a relevé avec satisfaction ”un bon taux d’accouchement assisté par un personnel qualifié”. Il assure que tous les centres de santé de la région offrent des services de dépistage du cancer du col de l’utérus en dépit du faible taux de fréquentation de ces structures.

Il s’est félicité de la bonne coordination des activités de riposte contre l’épidémie de rougeole du district sanitaire de Touba, qui a bénéficié de l’appui de la Direction de la prévention.

Concernant la tuberculose, il a signalé qu’en plus de la gratuité des produits de prise en charge, les districts de Bambey et Touba ont été dotés d’appareils aptes à faire des examens de référence et suivre les malades.

Le directeur régional de la santé (DRS) a cependant déploré la rétention des données sanitaires par les travailleurs de la santé affiliés à des syndicats. Selon lui, cette pratique a plombé l’appréciation du travail effectué en 2023. Il invite les syndicalistes à lever la rétention des informations sanitaires pour permettre aux pouvoirs publics d’avoir les bons indicateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici