Face à la presse ce jeudi, le SUDES/ESR exige que les autorités universitaires lancent « sans délai l’appel à candidatures au poste de recteur de l’UCAD conformément aux articles 2 et 3 du décret 2021-846 du 24 juin 2021 »; installent « le comité de validation et de sélection des candidats suivant les articles sus­ indiqués » et mettent fin « aux fonctions du recteur à la date du 22 juillet 2024 conformément à l’article 16 de la loi 2015-26 du 28 décembre 2015 ».

Le SUDES/ESR a dénoncé le silence du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation sur ses multiples interpellations. «Ayant vu venir cette manœuvre désespérée, le SUDES-ESR section UCAD n’a cessé de multiplier les alertes à travers des communiqués de presse et des courriers adressés au président du Conseil d’Administration et au Ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation (MESRI). Ces appels se sont malheureusement heurtés à un mur de silence et d’indifférence », ont déclaré les syndicalistes.

Qui ajoutent en menaçant: « Nous ne pouvons plus tolérer cette mascarade et ce coup de force qui menace de plonger notre université dans une crise administrative sans précédent.(…) Nous sommes prêts à déclencher une grève totale et illimitée. Nous bloquerons les délibérations des examens dans toutes les facultés, écoles et instituts de l’UCAD. Nous paralyserons l’université s’il le faut, mais nous ne laisserons pas fouler aux pieds les principes de bonne gouvernance et les textes qui régissent notre institution »

Avec Walfnet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici