Paco, de son vrai nom Aliou Ngom, ne passe jamais inaperçu dans les gradins, toujours prêt à mettre plus d’ambiance pour encourager les Lions du football ou l’équipe de basket de l’université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis. Ses deux équipes de cœur.

Toujours habillé des couleurs nationales, Paco s’est révélé au grand public en inconditionnel de l’équipe de basket de l’UGB, la deuxième université publique sénégalaise.

Cet animateur culturel et sportif s’est avec le temps mué en fervent supporteur de toutes les équipes nationales, dont il est devenu la mascotte, ce qui lui a valu de siéger désormais au sein du comité de supporteurs du « 12e Gaïndé », le saint des saints des inconditionnels des Lions, toutes disciplines confondues.

« Je suis agent du CROUS [centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis] en tant qu’animateur sportif et culturel assistant. Depuis 2002, on suivait de très près l’équipe de basketball de l’UGB comme supporter jusqu’à atteindre un certain niveau. Pour la première fois en 2010, l’équipe a remporté la Coupe du Sénégal. C’est de là que je me suis fait remarquer », explique-t-il.

Paco a ensuite eu l’occasion de faire venir le 12e Gaindé à l’université Gaston Berger, dit-il, pour la préparation et l’adoption des textes régissant cette association qui regroupes les supporteurs des équipes nationales.

Son slogan légendaire « Sénégal Rek » (« Tout pour le pays ») donne la mesure de son patriotisme et de son engagement derrière les équipes nationales dont il est une des mascottes les plus en vue, avec ses dreadlocks bien en exergue, pour ajouter à la singularité de son personnage.

« J’ai intégré le comité de supporters du 12e Gaindé en 2012. J’ai voyagé pour la première fois à Praia [capitale Cap-Vert] la même année pour une compétition de basket. Depuis lors, on a beaucoup fait pour l’association », se remémore le quadragénaire, issu d’une famille modeste.

Paco, en supporteur modèle, a surtout beaucoup voyagé depuis avec les équipes nationales de basket et de football. 

« On a tellement voyagé mais la plupart du temps, c’est nous-mêmes qui mettons la main à la poche pour le billet. Soit on cherche un partenaire capable de nous trouver un billet, soit on cherche l’appui d’une bonne volonté », révèle-t-il. Il cite parmi ces bonnes volontés, le capitaine des Lions Kalidou Koulibaly mais aussi l’ancien pivot des Lions du basket, Gorgui Sy Dieng.

Ce résident de Ngallèle, un quartier de Saint-Louis, a dit avoir bourlingué partout, en Afrique, en Europe et en Asie, avant de devenir cet inconditionnel supporteur des Lions, qui met le feu aux gradins des stades, pour accompagner les équipes nationales.

Natif de Ndok Saré, un village situé dans la région de Fatick (est), Paco garde des souvenirs intarissables de ses relations avec « Thiam 12e Gaindé » et « Ndiaye drapeau », deux légendaires supporteurs des équipes nationales dont il salue la mémoire.

« On rend hommage à notre père Abdoulaye Thiam qui était la mascotte. J’entretenais de très bonnes relations avec lui. J’ai toujours été fan de lui depuis 2002. Trois mois avant son décès, j’ai été désigné mascotte », ce qui a coïncidé quelques semaines plus tard avec la première victoire du Sénégal en Coupe d’Afrique des nations.

Paco, issu d’une famille modeste, a entretenu, selon ses dires, les mêmes bonnes relations avec feu « Ndiaye drapeau ». Il dit continuer de prier pour le repos de l’âme de ses deux aînés, qui ont soutenu les équipes nationales du Sénégal de la même ferveur.

L’enthousiasme de Paco est telle que sa voix, plutôt perçante, ne se remarque même plus, d’autant que d’un commerce facile, il se débrouille en anglais comme en français, même s’il n’a jamais été à l’école.

Il a en revanche déjà fait la Oumra. Et plus que jamais, la mascotte des équipes nationales se dit prêt à accompagner les champions d’Afrique en titre qui vont en Côte d’Ivoire avec l’ambition de conserver leur couronne au soir du 13 février prochain.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici