Le Professeur Daouda Ndiaye a débuté, dimanche, sa campagne électorale pour la présidentielle du 24 mars 2024. Accroché par L’Observateur au cours de ses visites de proximité, le candidat a confié que son programme est basé sur la rupture, la souveraineté économique, la méritocratie, de la justice sociale.

« Dans un pays où près de 72% de la population est composé de jeunes d âgés de moins de 19 ans », l’emploi occupe d’une place essentielle dans le programme décliné par le Professeur Daouda Ndiaye. Il soutient que la priorité sera de fixer les jeunes ruraux dans leurs terroirs pour booster l’agriculture et ainsi permettre au Sénégal d’assurer la souveraineté alimentaire », a expliqué le candidat du « PND 2024 ».
 
« Un fonds de secours d’un montant de 1500 milliards FCfa sera mis sur pied. La répartition de ce fonds va faire la part belle aux jeunes et aux femmes. 500 milliards FCfa seront tirés de ce fonds pour arrêter le flux des jeunes sénégalais qui prennent les pirogues ou qui empruntent les routes du désert pour rallier l’Europe. Avec l’autosuffisance alimentaire, les Sénégalais vont manger à leur faim, la priorité et la vulnérabilité vont disparaître de notre pays », promet-il.
 
Le candidat de « Président Daouda Ndiaye 2024 » a également fait un clin d’œil à la banlieue où il est né et a grandi, et où il a fait ses humanités jusqu’au cycle secondaire, avant de poursuivre ses études à l’Université Cheikh Anta Diop.

 « La banlieue est au cœur de mon dispositif. Je vais en faire une ville moderne », a promis le candidat à la présidentielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici