JUSTICE

Rapports OFNAC et Cour des Comptes : Le porte-parole du Gouvernement, Moustapha Sarré demande de ne pas mettre la pression sur la justice

Le porte-parole du gouvernement s’est prononcé sur les lenteurs notées du côté de la justice, à la suite de la publication Les rapports de l’OFNAC et de la Cour des comptes impliquant des autorités du régime précédent.

À l’exception de beaucoup de citoyens sénégalais qui réclament des poursuites judiciaires immédiates pour les personnes épinglées, Moustapha Sarré, lui, demande de ne pas mettre la pression sur justice. Sur Rfm, il affirme que le gouvernement laisse le soin à la justice de faire son travail sans pression.
‘’Avec le principe de la séparation des pouvoirs, tout ce que nous pouvons faire, c’est de commanditer des audits et de laisser le soin à la justice de faire son travail. Nous croyons fermement que notre justice peut être indépendante et elle le sera. Aujourd’hui, c’est à la justice de voir quelle suite donner à ces rapports qui sont publiés par les institutions de la République ‘’, souligne Moustapha Sarré sur Rfm, rapporté par Seneweb.

En ce qui concerne les ordres de poursuites pour les personnes épinglées dans les rapports, il  répond : ‘’À mon niveau, à ce que je sache, aucun ordre de poursuite n’a été donné. Donc, nous allons laisser la justice faire son travail. Mais si jamais le procureur juge nécessaire de poursuivre des personnes pour faute grave, il le fera.’’

Poursuivant, M. Sarré donne des assurances : “En tout cas, il n’y aura aucune entrave dans le fonctionnement de la justice. Si celle-ci considère qu’il y aura des poursuites à l’endroit de certaines personnes qui ont été citées dans la gestion des deniers publics, rassurez-vous, il y aura cette poursuite.’’

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page