Le chef de l’État a réitéré, mercredi, ses instructions “relatives à la reprise, courant mars 2024, des liaisons maritimes Dakar-Ziguinchor”, tout en demandant au gouvernement d’accentuer le désenclavement de la région naturelle de Casamance (sud).

Macky Sall, présidant la réunion du Conseil des ministres, “a réitéré ses instructions relatives à la reprise, courant mars 2024, des liaisons maritimes Dakar-Ziguinchor”.

Il a aussi renouvelé “sa détermination constante à œuvrer avec toutes les parties prenantes pour une paix définitive et un développement économique et social durable des régions administratives de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda”, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

La liaison maritime entre Dakar et Ziguinchor a été interrompue en juin 2023 à la suite des violentes manifestations dans la région de Ziguinchor.

Le président Sall est revenu, à ce sujet, sur la question de la consolidation de la paix et du développement durable de la région naturelle de Casamance, en demandant au gouvernement d’accentuer le désenclavement de cette partie méridionale du Sénégal, indique la même source.

Macky Sall a cité “l’accélération de la finalisation de la RN4 (route Sénoba–Ziguinchor), la réalisation d’infrastructures socioéconomiques de base (routes, pistes, écoles, structures sanitaires), dans certaines zones” ainsi que les initiatives portant sur la réinsertion sociale des populations de retour dans leurs localités.

Le conflit casamançais, lié à la rébellion du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), a provoqué le déplacement de certaines populations vers des zones plus sécurisées, en particulier dans les années 1990-2000.

De nombreuses familles, profitant du retour progressif de la paix et de la sécurité ces dernières années, commencent à retourner dans leurs localités d’origine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici