Le président du parti république des valeurs, Thierno Alassane Sall enfonce le clou et parle d’une « république des dealers”. Au moment où le parti démocratique sénégalais dépose une commission d’enquête parlementaire. Il dénonce encore la démarche méprisante de Karim Wade envers les sénégalais et du parti au pouvoir. Pour lui, ils sont tous dans un calcul politique.

« Les dealers sont démasqués. Au lieu de dénoncer l’attitude méprisante de Karim Wade envers les sénégalais, qui leur a menti éhontément, des politiciens de tous bords sortent du bois pour chercher à récupérer son électorat. Admettre la corruption de la constitution est une honte ! Dans le même temps, d’autres se murent dans un silence complice devant ces manigances à ciel ouvert », a-t-il écrit.

« Pire, le Président Macky Sall, son candidat Amadou Ba et le PDS veulent décrédibiliser les institutions, en mettant en place une commission d’enquête parlementaire, pour des calculs bassements politiques :S’emparer de l’électorat du PDS avec qui ils ont dealé dans leur dialogue faussement national ».

Avant de soutenir que le candidat à la présidentielle estime qu’une commission parlementaire pour confondre deux magistrats, cela s’appelle du ciblage et du détournement de procédure. “Il existe des mécanismes plus appropriés”.

Il s’est, d’ailleurs interrogé sur des questions sensibles. « Pourquoi ont- ils refusé de saisir le parlement pour faire la lumière sur les 1000 milliards du fonds Covid ?Pourquoi il n’y a jamais eu d’enquête pour tous les faits extrêmement graves de prévarications documentés par les rapports de l’IGE et de la cour des comptes ?

Qu’ont-ils fait du rapport sur le contrat Petro Tim ? Des vagues d’émeutes sanglantes, avec des dizaines de morts , ont secoué ces dernières années le pays, cela n’a nullement intéressé les groupes qui contrôlent l’Assemblée nationale. Le naufrage d’embarcations surchargées qui emportent tant de vies humaines au fond des océans n’a suscité aucun émoi ». Tout en arguant que « personne ne peut changer ce pays avec cette façon de faire de la politique. Un enseignement que les citoyens peuvent tirer de cet épisode : « Politicien du Mbokk ! », conclut-il. 

Yaya SOUARÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici