La directrice de la pouponnière « Keur Yeurmandé », Ndella Madior Diouf a saisi le juge d’instruction pour obtenir une demande de liberté provisoire. Selon le journal « les échos », dans sa parution du jour, le magistrat instructeur a moins d’une semaine pour statuer sur son sort.

Pour rappel, la patronne de la radio Saphir FM avait été placée sous mandat de dépôt le jeudi 28 décembre dernier. La propriétaire de la pouponnière Keur Yeurmandé est poursuivie pour traite de personnes, exercice illégal de la profession de médecine, privation d’aliments à des enfants, soins entraînant la mort sans intention de la donner et obtention illicite de certificats aux fins d’inhumation.

Elle avait été inculpée en même temps que son assistant, le gardien des lieux et son animateur.

Avec Dakaractu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici