A la UneACTUALITESSOCIETE

SITUATION DIFFICILE DES ACTEURS DE LA PÊCHE : “Mame Boye Diao prône la restauration de l’espoir chez les femmes et les jeunes”

Ces temps derniers, faudrait-il le rappeler, le fléau de l’émigration s’est exacerbé dans notre pays au point de susciter des interrogations qui ne souffrent d’aucune illégitimité. Comment se fait-il qu’en un si laps de temps des jeunes réputés espoirs de la nation soient contraints de quitter leur pays à un rythme effréné comme s’ils fuyaient la peste ou une guerre ? Au delà de la clameur populaire qui veut qu’on s’indigne et qu’on compatisse, singulièrement chez certains politiques prompts à faire de la récupération politicienne, des axes de réflexion et des mesures volontaristes s’imposent à tout citoyen plus particulièrement aux candidats à l’élection présidentielle du 24 février prochain. Ayant une claire conscience des enjeux de l’heure dans le domaine de la pêche et soucieux du sort peu enviable de ses concitoyens acteurs de la pêche Mame Boye Diao, le candidat de la coalition Diao 2024, n’est pas allé à la rencontre des actrices de la pêche pour prêcher dans le désert. Bien au contraire. Il a dégagé des pistes de réflexion susceptibles de renverser la tendance actuelle qui ne les a que trop réduits à leur plus simple expression:

“Quand on parle de la pêche, l’on a, souvent tendance à penser que ça se limite à la pêche industrielle. La pêche, c’est aussi la conservation du poisson dévolue à nos braves femmes. Or la plus part d’elles peinent à le faire dans les règles de l’art, selon les normes d’hygiène les plus élémentaires, faute d’avoir du matériel de conservation adéquate. La pêche est caractérisée par toute une chaîne qui va de la pêche à la transformation. Accompagner les femmes transformatrices de telle sorte qu’elles s’affranchissent d’une assistance dégradante et pesante balise la voie de la création d’emplois décents”.

Gonflé à par les signes de reconnaissance des actrices dans son message, Diao plaide pour une réelle souveraineté maritime.
“La mer et ses ressources appartiennent au Sénégal. La sauvegarde de la souveraineté maritime implique que la préférence nationale soit de mise aussi pour tous les aspects de la pêche”. Afin que les que les jeunes ne soient plus exposés aux conséquences désastreuses de l’émigration clandestine le candidat Diao met en exergue sa force de proposition en ces termes.

“Nombreux les jeunes qui font des efforts pour disposer de pirogues mais leur instinct de survie par la pêche est souvent plombé par l’obtention de moteurs indispensables au fonctionnement efficient des pirogues. Les espoirs de sortir de la précarité annihilés, le seul exutoire, pour eux, est d’adopter des postures et réflexes suicidaires de tenter une aventure risquée, dangereuse et funeste. D’où l’impérieuse nécessité de restaurer l’espoir perdu chez les jeunes qui constituent la relève des acteurs de la pêche. La plate forme gaz et pétrole fait que les pêcheurs ont fini d’être gagnés par la hantise des accidents. Cet état de fait nécessite la mise en place de stratégies et autres techniques à même de favoriser la reproduction des poissons. Ce qui permettra de booster l’économie de la pêche par l’accompagnement des femmes actrices par une dotation conséquente en matériel de congélation et des financements aux fins d’automatisation des femmes transformatrices”

Lors des passages de sa caravane dans les artères de la proche banlieue dakaroise comme la Médina et Niary Tally pour ne citer que ces deux localités, Mame Boye Diao a eu droit à des postures d’adhésion sincère et spontanée à la cause politique dont il est porteur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page