Les combats ont commencé exactement il y a une année, le 15 avril 2023.

En février dernier, la campagne d’aide aux réfugiés et déplacés soudanais était financée à hauteur de 3,5%, c’est dire si la Conférence humanitaire pour le Soudan qui a lieu ce lundi 15 avril à Paris est attendue par les organisations humanitaires.

Cette conférence rassemble des représentants de l’Union européenne, des États-Unis, des pays du Golfe, l’ONU et des organisations humanitaires.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères français, Christophe Lemoine, a souligné que cette conférence doit aider à mettre le Soudan en haut de la pile des dossiers “crise humanitaire”. Le directeur de Norwegian Refugee Council, Will Carter, a résumé ainsi la situation: “les civils souffrent de la faim, sont victimes de violences sexuelles et ciblés pour des raisons ethniques, ils sont alors exécutés.”

Le Soudan, où une guerre oubliée se déroule, affiche des chiffres très inquiétants. Plus de 6 millions de Soudanais ont dû fuir loin de leur village, de leur ville face aux combats. Ils dépendent donc totalement de l’aide humanitaire à l’intérieur du Soudan.

La coordinatrice humanitaire pour le Soudan, Clémentine Nkweta-Salami, a rappelé le bilan de cette guerre. Près de 14 000 personnes décédées et 18 millions de personnes souffrent de la faim, soit deux fois plus que l’année dernière. Elle a surtout lancé un appel à la communauté internationale : ”J’appelle la communauté internationale à ne pas oublier le peuple soudanais qui ont vu leurs vies détruites par cette guerre. Il y a urgence à trouver des fonds pour soutenir la réponse humanitaire. Cette aide a été sous-financée depuis le début du conflit”.

Le monde humanitaire espère aussi un message fort envers les belligérants qui bloquent l’aide, la pillent, ou attaquent les travailleurs humanitaires sur le terrain. Le choléra est apparu dans la plupart des États soudanais. Selon les estimations, 11 millions de Soudanais ont besoin de soins, 70% des hôpitaux et centres de soins ne fonctionnent plus dans le pays.

Selon l’agence Reuters, les pays donateurs ont compris l’urgence de la situation. Les promesses de dons devraient dépasser un milliard d’euros avec l’Allemagne qui promet 244 millions d’euros, l’Union européenne 350 millions €, la France 110 millions €, et les États-Unis 147 millions €. En parallèle, différents représentants saoudiens et des pays voisins du Soudan se sont rencontrés pour discuter d’un possible processus de paix.

TRT Français

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici