AFRIQUE

Tchad : Succès Masra a démissionné de son poste de Premier ministre

Cette démission intervient à 24 heures de l’investiture du président élu Mahamat Idriss Déby Itno.

La question de sa présence à la cérémonie d’investiture animait les réseaux sociaux ces derniers jours. Le Premier ministre de transition, Dr. Succès Masra, a coupé court à ce débat. Ce mercredi 22 mai, celui qui dirige le gouvernement depuis bientôt cinq mois a remis sa démission et celle du gouvernement au président élu Mahamat Idriss Déby. « Avec la fin de l’élection présidentielle dont les résultats sont connus de tous, le gouvernement de transition que je dirige est sans objet », a-t-il justifié dans sa lettre de démission.

Bien qu’il soit de coutume que le gouvernement soit démis à l’issue d’une élection, cette démission, survenue à 24 heures de l’investiture du président élu, sonne comme un refus de Dr. Succès Masra de prendre part à cette cérémonie, analyse Mbaindangroa Djekornondé Adelph, journaliste politique.

Opposant radical à Déby père puis au fils, Dr. Succès Masra, leader des Transformateurs, a rejoint la transition en décembre 2023 avec la signature de l’Accord de Kinshasa. Rentré au pays, il a été nommé Premier ministre de transition en janvier 2024.

Copilote, il est devenu le principal challenger du président de transition Mahamat Idriss Déby Itno à l’élection présidentielle du 6 mai 2024. Arrivé deuxième avec 18,54 %, il a contesté les résultats qui donnent Mahamat Idriss Déby Itno vainqueur dès le premier tour avec 61%. Il a estimé que la victoire du peuple lui avait été volée et ses recours déposés auprès du Conseil constitutionnel ont été rejetés.

Appelant ses partisans au calme, le désormais ex-Premier ministre se tourne vers l’avenir, avec les législatives et les sénatoriales à venir. « Pour les choix politiques qui nous attendent et qui impacteront le peuple en attente de changement, ma plus grande prière patriotique est que Dieu nous fasse grâce de sa sagesse et vous bénisse, qu’Il bénisse le courageux et résilient peuple tchadien et qu’Il protège notre pays », a-t-il imploré dans sa lettre de démission.

Sera-t-il reconduit ? Non, répondent en chœur les chefs des partis membres de la coalition pour un Tchad uni qui a porté le candidat Mahamat Idriss Déby Itno à la présidentielle. Lors d’un dîner offert aux membres de cette coalition, le président de l’UNDR, Saleh Kebzabo, a vertement interpellé le président élu sur ce sujet. « Demain, dans la gouvernance, n’allez pas chercher dans l’opposition quoique ce soit pour venir gérer le pays avec vous, non. Gouvernez avec ceux qui vous ont aidés à accéder au pouvoir », a-t-il conseillé. Un message bien reçu par le destinataire. « La période de transition est terminée. C’est une nouvelle page avec le retour à l’ordre constitutionnel. Plus de gouvernement d’union nationale. J’exécuterai mon programme avec ma coalition », a répondu le président Mahamat Idriss Déby Itno.

Avec Apanews

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page